Wunderbach : l'Allemagne veut greffer des panneaux solaires sur ses autoroutes
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Wunderbach : l’Allemagne veut greffer des panneaux solaires sur ses autoroutes
Vincent Pons |  04/08/2020 18:13
Wunderbach : l'Allemagne veut greffer des panneaux solaires sur ses autoroutes

Ce projet, financé par l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse, vise à créer un toit photovoltaïque pour équiper les 13 000 km d’autoroutes allemandes.

Outre-Rhin, la production d’une énergie verte est au cœur des débats : on se souvient de l’arrêt des centrales nucléaires du pays après la catastrophe de Fukushima et la progression fulgurante des énergies renouvelables. Pourtant, ce n’est pas assez pour chasser le charbon de la production d’électricité. 

Un projet de recherche de l’Austrian Institute of Technology vise à équiper les espaces déjà occupés par des infrastructures avec des panneaux solaires. En Allemagne, les voies routières occupent 5% de la superficie totale du territoire (contre 3% en France en 2013), une bénédiction pour tout producteur d’énergie solaire. Voici un espace déjà défriché qu’il ne reste plus qu’à équiper. Désormais, il s’agit de trouver le bon équipement. 

Visibilité garantie. Pour le moment, l’équipe de recherche est en train de développer le prototype de module approprié. Leur travail consiste à trouver le bon compromis entre production d’énergie et visibilité pour les automobilistes. Ils doivent pouvoir conduire sous un abri solaire tout en disposant d’une luminosité suffisante. Une fois le prototype conçu, l’équipe procédera à un test pendant un an puis, s’il est concluant, à une mise en place sur l’Autobahn. 

Une route semée d’embûches. Bien évidemment, une interrogation subsiste sur l’efficacité des panneaux solaires. Leur placement ne sera pas toujours idéal par rapport au soleil et certaines zones bordées de montagnes ou d’arbres ne bénéficieront pas d’un ensoleillement suffisant. Mais même s’ils sont 30% moins efficaces, ils pourront éclairer les villages bavarois avoisinants.

L’autre ennui se trouve… au niveau du budget. La construction d’un tel parc risque de coûter cher, les panneaux devant être protégés contre les intempéries et l’aspiration des voitures. Avec un prix de 125 euros le m², la facture s’élèvera à 100 milliards d’euros pour équiper tout le réseau autoroutier. Rappelons à nos amis comptables que l’EPR de Flamanville a pour le moment coûté 19 milliards d’euros de construction pour une production d’énergie égale à… 0.

Mobilité partagée mobilité verte panneaux solaires

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !