La weed peut-elle relancer le taux de natalité français ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
La weed peut-elle relancer le taux de natalité français ?
Hilaire Picault |  13.11.2017
La weed peut-elle relancer le taux de natalité français ?

On imaginait les fumeurs de cannabis mous, confortablement léthargiques. Pire, certains médecins affirmaient que fumer des joints détériorait la qualité des érections. Pourtant, une étude démontre que les fans de beuh ont une vie sexuelle bien remplie.

Breaking beuh. Intrigué par les questions de patients inquiets de savoir si leur impuissance sexuelle pouvait être liée à leur consommation de marijuana, un professeur de l’université de médecine de Stanford a mené ses propres recherches. Le spécialiste de l’urologie Michael Eisenberg a fouillé l’immense base statistique du Rapport national sur l’évolution des familles américaines, compulsant les infos de près de 23 000 Américains et 28 000 Américaines, interrogés entre 2002 et 2015, à la recherche d’un motif commun.

Et il l’a trouvé : ceux qui avouaient avoir consommé du cannabis de façon régulière confessaient également une fréquence de rapports plus élevé que les autres au cours des 12 mois précédents l’enquête.

Chez les 25-40 ans, les fumeurs de weed affichent 20% de relations sexuelles en plus que les non-fumeurs.

Pas de fumée sans pieu. En chiffre, cela donne une moyenne de six rapports par mois pour les non-fumeuses contre 7,1 pour les Marie-Jeanne, et 5,6 ébats mensuels pour ceux qui jouent réglos contre 6,9 pour les ganja-men consommateurs. Et ce, peu importe le statut matrimonial, la CSP, la religion ou le niveau de diplôme.

Pétard mouillé ? Pour approfondir cette enquête, Eisenberg est allé lorgner sur les études menées auprès des animaux qui donnent la même conclusion : le principe actif du cannabis stimule l’excitation et la partie du cerveau liée à la sexualité… Le cannabis étant fortement consommé en France (1 français sur 10 en 2016) malgré son interdiction, on pourrait bien voir remonter le fécondité des Françaises, qui a encore diminué en 2016. Le problème, souligne le professeur Eisenberg, c’est que s’il y a une désinhibition certaine qui aide à passer à l’acte, on enregistre aussi une chute de la qualité du sperme des grands fumeurs. On serait tentés de rajouter que la consommation de cannabis est punie par la loi, mais si vous vous sentez de passer outre, abstenez-vous juste de fumer au lit pour éviter les incendies !

 

Couple Drogues sexe

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire