Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Plus fort que RoboCop : des robots-voitures pour traquer les criminels

    Après les taxis volants et les robots-flics, Dubaï poursuit sa course pour devenir la cybercité du futur : pour maintenir l’ordre dans ses rues, des drones roulants autonomes vont patrouiller à la recherche de suspects et fugitifs.

    Vous avez demandé la police ? Ne bougez pas. Ce robot fait la taille d’une voiturette d’enfant et, bien qu’il soit autonome, il peut tout à fait être téléguidé comme l’une d’elle. Mais l’OR-3 n’a pas vocation à amuser les enfants. Armé d’une caméra à 360 degrés, il va arpenter les rues de la capitale des Émirats arabes unis, pour assurer une vidéo-surveillance permanente. Grâce à son logiciel de reconnaissance biométrique, il scanne les visages des personnes croisées et recherche les criminels, fugitifs et suspects fichés.

    Plus poussé encore, le robot conçu par la société singapourienne Otsaw Digital serait capable de « reconnaître les objets suspicieux » et les délits en train d’être commis. De quoi dégoûter les apprentis-Rapetou et les inciter à se rendre sans attendre.

    Search and déploie. Pour se localiser encore plus précisément, cette étrange voiture-robot autonome utilise un système de localisation et de cartographie simultanées qui génère des cartes en même temps qu’elle se déplace. Impossible donc de se perdre au cours d’une poursuite. Comme ses roues la limite aux rues et surfaces planes, l’OR-3 possède un petit passager : un drone volant qu’elle peut déployer depuis une trappe arrière afin d’accéder aux points éloignés, cachés par des obstacles ou surélevés.

    « Nous voulons rendre les rues plus sûres et plus connectées, et ce sans présence policière massive » justifiait le chef de la police Abdullah Khalifa Al Marri.

    Police académie. Le programme municipal « Smart Dubai initiative » continue donc sur sa lancée : ces nouveaux robots de recherche et d’identification seront acquis et mis en service dès la fin de l’année 2017. L’objectif est de réduire la criminalité en automatisant les tâches qui ne nécessitent pas de qualification spéciale, c’est pourquoi Dubaï estime que tous ces nouveaux robots pourraient remplacer 25% des effectifs de police d’ici 2030. Pas de crainte toutefois : en liaison permanente avec le centre de commande, les robots seront supervisés depuis le commissariat et pour les manipuler, les agents de police devront d’abord s’authentifier par empreinte digitale. Nous voilà protégés, au doigt et à l’œil.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.