Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Voyagez incognito à bord de ce train invisible

    Au Japon, les vaches ne verront bientôt plus les trains passer. Pourquoi ? Parce que des ingénieurs viennent d’inventer un train presque transparent. Et c’est pour 2018 !

    Le pays des trains. L’invisibilité a toujours fasciné l’humanité. Même Platon y faisait déjà allusion dans La République. De là à concrétiser l’idée, il n’y avait qu’un pas. Ou plutôt environ 9800 km, puisque c’est au Japon que le fantasme va devenir réalité.

    Eh oui, la France a encore un train de retard sur son concurrent nippon puisque, rappelez-vous, en 1964, le Japon inaugurait son Shinkansen, l’équivalent de notre TGV apparu quant à lui en 1981 (soit 17 ans plus tard). Il faut dire que le Japon voue un véritable culte aux trains : c’est en effet un des moyens de transport favoris de ses habitants. Par ailleurs, son réseau ferroviaire est considéré comme le plus dense au monde, avec une qualité de services irréprochable. Et comme si cela ne suffisait pas, le Japon passe à la vitesse supérieure (déjà pourtant détenteur du record mondial de vitesse pour un train : 603km/h quand même !) et décide de mettre en service un train à grande vitesse (Tokkyû en japonais) littéralement capable de se fondre dans le paysage.

    Invisibilité… Cap ou pas cap ? Cap ! Et il ne s’agit pas d’un tour de magie, mais plutôt d’un tour d’archi. C’est en effet l’architecte japonaise de renommée mondiale, Kazuyo Sejima, qui s’est vue confier l’ambitieuse tâche, par la compagnie nipponne Seibu Railway (qui fêtera ses 100 ans en 2018), d’imaginer « un train qui ne ressemble en rien à ce qu’on a déjà vu avant » et qu’on pourrait confondre avec les paysages qu’il traverserait.

    Train fantôme. Le challenge est à la hauteur du talent de Kazuyo Sejima dont la spécialité est le travail des structures métalliques réfléchissantes ; on lui doit d’ailleurs, entre autres, l’immeuble Dior de Tokyo et le musée Louvres-Lens doté d’un design tout en miroirs et en brillance. Et c’est là l’idée de génie de l’architecte : transposer cette technique de revêtements réflecteurs à ce train du futur, le rendant ainsi invisible. C’est simple, mais il fallait y penser : « Le génie consiste à voir ce que tout le monde a vu, mais que personne n’a pensé. » (Albert Einstein)

    Quant à la société Seibu Railway, elle projette d’introduire 56 wagons invisibles dans sa flotte d’ici 2019. Ce qui nous laisse largement le temps d’acheter un billet !

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.