Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Voyage en Bolivie, dans l’école du développement durable

    Récupération des eaux de pluie, énergie solaire, jardins collectifs… On attend quoi pour faire pareil chez nous ?

    L’école de la vie. Les plantes, c’est comme l’amour, il faut du temps pour que ça pousse et autant semer les petites graines le plus tôt possible. Cette logique n’a pas échappé à Belinda Ferralino. À San Juan, une petite ville bolivienne, cette jeune activiste a ouvert l’Unidad Educativa Sagrado Corazon 4, une école qui brille par sa volonté de respecter l’environnement et d’éduquer les enfants dans ce sens.

    Dans cette structure éducative, on s’alimente en énergie grâce à des panneaux solaires, on récupère les eaux pluviales et on les réutilise pour arroser de luxurieux jardins où les enfants apprennent bien plus que les rudiments de la biologie. C’est l’amour de la nature et de l’agriculture qui est inculqué ici… Côté technique aussi, on développe l’intérêt et la maîtrise. Il n’est pas seulement question de générer de l’électricité mais aussi de comprendre comment ça marche. Les jeunes pousses ont ainsi tout le loisir de découvrir les dessous de la production photovoltaïque qui alimente leur école. Enfin, tels de petits ingénieurs en herbe, les enfants fabriquent eux-mêmes de A à Z des petites voitures électriques solaires.

    Un modèle de développement durable. Si une telle école existe aujourd’hui à San Juan, c’est bien évidemment parce que Belinda Ferralino a cru dans son projet comme personne, mais aussi parce qu’elle a su trouver du soutien en la personne de Katsumi Bani, le maire de la ville. Ensemble, ils ont monté un dossier et gagné une bourse du Zayed Future Energy Prize, un programme basé à Abu Dhabi visant à encourager ce type d’initiatives mettant la volonté de transition énergétique au cœur d’un projet.

    Une histoire si belle a fini par ne pas passer inaperçue. L’Unidad Educativa Sagrado Corazon 4 fait désormais les gros titres de la presse et des journaux télévisés boliviens. Résultat, de nombreux leaders politiques aux quatre bouts du pays tirent maintenant dans le même sens afin d’ouvrir d’autres écoles du même genre.

    Crédit photos : CleanTechnica

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.