Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Vos papiers s’il vous plaît : voici le premier robot policier

    À mi-chemin entre RoboCop et Terminator, l’invention de SRI International vise à rendre les contrôles routiers moins dangereux pour les policiers, mais aussi pour les automobilistes.

    Des poulets métalliques. Chaque jour aux États-Unis, les policiers effectuent en moyenne 50 000 contrôles routiers. Qu’il s’agisse de vérifier les papiers du conducteur (les contrôles dits de routine) ou d’interpeller des fous du volant (les fameuses vidéos de course poursuite filmées en direct par les chaînes du câble américain), les autorités américaines n’ont en général pas trop le temps de chômer. Ce débordement des policiers explique en partie les bavures, mais ne suffit pas à expliquer comment plusieurs automobilistes de couleur décèdent chaque année en raison des « erreurs d’interprétation » des forces de l’ordre. C’est là que le robot flic de l’entreprise californienne SRI International fait son entrée. Baissez votre fenêtre, s’il vous plait.

    Des contrôles routiers via une webcam. Impensable voilà quelques années, l’idée de SRI International consiste à envoyer lors de chaque contrôle un robot pour interroger les automobilistes. Muni d’un bras télescopique et d’une webcam où s’affiche le visage du vrai policier garé un peu plus loin, ledit robot agit comme un assistant faisant en quelque sorte le tampon entre le contrôleur et le contrôlé. Certains regretteront cette déshumanisation des rapports, mais c’est oublié que tous les ans, rien qu’aux États-Unis, 89 automobilistes et 11 policiers meurent dans le cadre de ces confrontations.

    « Un robot de police qui ne peut ni blesser ni être blessé.« 

    Jamais plus de morts sur la bande d’arrêt d’urgence. Reuben Brewer, en charge du projet chez SRI International, a donc inventé un robot de police qui ne peut “ni blesser ni être blessé”. Grâce à un capteur photo greffé sur le “ventre” du robot, l’automobiliste peut faire valider ses papiers d’identité et son permis de conduire, et les protagonistes peuvent discuter à distance comme dans un remake de Blade Runner ou du Cinquième élément.

    On aime particulièrement :

    • le design du robot muni d’un casque de police, ce qui devrait évidemment faire très plaisir au premier flic de France, Christophe Castaner.
    • la petite imprimante qui délivre un compte-rendu à la fin de votre entretien avec le robot.

    Ce prototype est né dans mon garage, a rajouté Brewer, ce n’est qu’une partie de la solution, mais j’espère qu’un jour il pourra sauver des vies […]. Personne ne devrait mourir lors d’un contrôle routier.” Difficile de lui donner tort, même si on a du mal à imaginer votre réaction la prochaine fois que vous serez arrêté.e sur l’autoroute par une boite de conserve parlante.

    Résultat de recherche d'images pour "sri international robot cop"

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Les bons plans de Détours

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.