Les voitures à hydrogène rouleront bientôt aux 24 Heures du Mans
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Les voitures à hydrogène rouleront bientôt aux 24 Heures du Mans
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  20.06.2018
Les voitures à hydrogène rouleront bientôt aux 24 Heures du Mans

Première mondiale : dès 2024 le Championnat du Monde d’Endurance ouvrira une catégorie à part pour ces voitures propres. Un sacré coup d’accélérateur pour ce secteur où la France compte briller.

Laboratoire automobile. Normes de sécurité, confort des conducteurs, réduction de la consommation d’énergie et des émissions de CO2… Depuis 1923, la plus célèbre des courses d’endurance a toujours été un tremplin pour l’expérimentation et l’innovation automobile. Que ce soit pour tester des phares anti-brouillard ou à LED, une signalisation horizontale (la ligne blanche médiane française vient de là-bas), ou bien sûr des technologies comme le turbocompresseur ou les moteurs hybrides. C’est sur cette voie que les 24 Heures du Mans progresse encore cette année.

L’Automobile Club de l’Ouest, qui organise l’événement, a en effet présenté les évolutions du règlement pour la décennie à venir. Après avoir annoncé l’entrée prochaine de prototypes et supercars, la course ouvrira donc une catégorie spéciale pour les véhicules équipés de pile à combustible, et donc l’automobile à hydrogène.

Objectif : des courses à zéro émission. « L’hydrogène est le futur de la mobilité décarbonisée, assénait Pierre Fillon, son président, sans demi-mesure. Nous n’en sommes plus aux déclarations d’intention mais avons d’ores et déjà mis au travail notre groupe d’experts, avec l’implication de constructeurs. » Effectivement, pour arriver à ces conclusions et décisions, le groupe de travail incluait la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), des constructeurs et équipementiers du monde entier et des échanges nourris avec le Commissariat à l’Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives (anciennement CEA). L’élite en matière de motorisation. L’avenir, en fait. Une pédale qu’enfonce la FIA :

« Cette décision reflète l’importance de ces évolutions sur l’industrie automobile et la recherche d’une alternative au moteur à combustion comme source principale d’énergie des voitures de route. »

L’hydrogène entre dans la course. De la même façon que le championnat de Formule E permet aux constructeurs d’anticiper l’automobile électrique de demain et d’obtenir des financements, on peut légitimement espérer que le Mans aura le même effet sur le secteur de l’hydrogène. Une industrie assez ancienne mais actuellement en pleine effervescence en cette période de transition énergétique. En particulier chez nous où le gouvernement a lancé un plan de soutien tous azimuts. Des innovations dont nous devrions donc pouvoir profiter bien avant que la première supercar à hydrogène ne souffle sa vapeur d’eau sur l’asphalte des 24 Heures du Mans en 2024.

Hydrogene sport mécanique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire