Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Les voitures à hydrogène pourraient s’imposer en France dès 2025

    Tout ce qu’il manque pour que ces voitures trouvent leur place, c’est d’installer plus de pompes à hydrogène. Ça tombe bien, la France l’a prévu.

    Des stations, pas des voitures. Le nom d’ElringKlinger ne vous dira rien mais en Allemagne, c’est l’équipementier qui développe les piles à combustible des véhicules à hydrogène. Récemment interviewé outre-Rhin, son PDG expliquait pourquoi cette solution pourrait concurrencer les carburants fossiles au mitant de la prochaine décennie. Selon Stefan Wolf, la réduction du besoin de platine (métal rare) et la longévité des piles à combustible vont faire baisser le tarif de ce carburant et inciter les constructeurs automobiles à développer des modèles.

    Mais pour le PDG, l’avenir de l’hydrogène dépend des décideurs européens qui doivent inciter au développement d’un réseau de production local : des pompes à hydrogène. « Contrairement à l’électromobilité, il est beaucoup plus facile de construire des infrastructures car le réseau de stations-service existant pourrait être utilisé » pour la recharge mais aussi pour la production d’hydrogène, alors que l’électricité doit être acheminée et les prises raccordées.

    Carburant propre et infini. Les avantages de ce carburant sont connus : aucune émission de dioxyde de carbone ; une matière première disponible en quantité illimitée ; et une recharge quasi instantanée. C’est la fabrication et la distribution de l’hydrogène qui retardent son avènement. La fabrication industrielle est souvent faite à partir de gaz naturel, très économique (2 euros/kg) mais qui relâche, paradoxalement, beaucoup de CO2. La solution consiste donc à développer une production « verte » par l’électrolyse de l’eau directement sur les lieux de vente. C’est sur ce point que les politiques ont la main.

    En 2019, la France construit 20 stations à hydrogène sur son territoire et double la production propre.

    D’abord, la part d’hydrogène « vert » produit en France est de 5%. Le gouvernement vise 10% en 2023. Ensuite, on ne compte qu’une vingtaine de stations (dont la moitié est privée) pour véhicules à hydrogène dans le pays. Compte tenu des constructions en cours, ce parc va doubler d’ici à 2020, et les points de recharge devraient passer le cap de la centaine en 2023, si le « plan Hydrogène » de Nicolas Hulot est conduit à son terme.

    Si les technologies sont déjà prêtes, dit Stefan Wolf, il faudra attendre encore jusqu’au milieu de la prochaine décennie pour que le règne des voitures à hydrogène démarre enfin.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Les bons plans de Détours

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.