Voiture autonome : dès cet été, il sera légal de conduire sans les mains
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Déjà demain / Voiture autonome : dès cet été, il sera légal de conduire sans les mains
Voiture autonome : dès cet été, il sera légal de conduire sans les mains
Hilaire Picault |  01/03/2022 18:59
Voiture autonome : dès cet été, il sera légal de conduire sans les mains

C’est l’avancée la plus concrète de l’arrivée des voitures autonomes sur nos routes. Et la France est le premier pays européen à franchir ce cap.

Imaginez-vous, sur autoroute, les mains sur les cuisses pendant que votre voiture clignote et change de file pour quitter un bouchon et poursuivre votre direction, tout en souplesse. C’est pile ce que va permettre cette loi. Le décret a été publié en juillet dernier mais il prendra effet cet été, au 14 juillet 2022 : les voitures équipées d’une aide à la conduite de niveau 3 pourront l’activer sur certaines routes de France ou situation (bouchons, voies réservées aux automobiles…).

Mise à niveau. Pour rappel, en matière d’autonomie, il existe 5 niveaux officiels. Le premier consiste à assister le conducteur, par exemple pour adapter votre régulateur de vitesse selon les véhicules devant ou déclencher un freinage d’urgence. Le niveau 2 va plus loin, en corrigeant la trajectoire pour empêcher des manœuvres à risques, et surveille son conducteur ; si celui-ci n’agit plus depuis longtemps, le système va l’alerter, voire s’arrêter.

L’arrivée du niveau 3 passe un cap en laissant l’intelligence artificielle conduire certaines sections de route, comme les voies rapides donc mais aussi dans les bouchons et pour se garer dans un parking. C’est ce que Tesla expérimente depuis des années sous le nom (trompeur) de l’option Autopilot. Mais hors de question de regarder une série, vous devrez toujours surveiller votre véhicule et pouvoir reprendre la main à tout moment si nécessaire.

Bientôt les robots. Concrètement, ce décret apporte une mise à jour importante du code de la route pour s’ouvrir non plus seulement aux conducteurs humains mais encadrer les robots. En cas d’incident, l’intelligence artificielle pourra bien être reconnue coupable, laissant les assurances demander indemnisation auprès des constructeurs. Une étape majeure pour la suite, même si nos voitures individuelles n’atteindront pas les niveaux d’autonomie 4 et 5 avant encore bien longtemps. Les transports en commun n’en sont plus très loin techniquement; ils attendent encore de pouvoir lâcher le volant.

Autonome Deja demain

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !