Voiture autonome : 70% des conducteurs sont prêts à lâcher leur volant d’ici 10 ans
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Voiture autonome : 70% des conducteurs sont prêts à lâcher leur volant d’ici 10 ans
Hilaire Picault |  23.10.2019
Voiture autonome : 70% des conducteurs sont prêts à lâcher leur volant d’ici 10 ans

Plus sûres et plus confortables, les voitures-robots ? Oui, dans 10 ans, selon les interrogés de ce sondage mondial.

Now, future. La voiture autonome était considérée comme le futur de cette industrie jusqu’à ce que deux accidents survenus à Uber et Tesla en 2018 mettent un coup de frein aux ambitions des constructeurs. On pourrait penser que les automobilistes n’y croient plus, mais le temps a passé et il semble que la confiance soit revenue. C’est ce qu’il ressort de l’étude réalisée par Ansys, une société conceptrice de logiciels de simulations pour l’aéronautique. Ayant interrogé plus de 22 000 adultes dans 11 pays, dont la France et ses voisins, il ressort de l’étude Global Autonomous Vehicles qu’une large majorité attend l’avènement de la voiture sans chauffeur à moyen terme.

Qui a peur du grand méchant bot ? C’est pas nous. L’argument des sondés est limpide : 71% des sondés estiment que la conduite des robots sera au moins aussi fiable que celle des humains d’ici une dizaine d’années, avant de tout bonnement nous dépasser. Cinq ans ? C’est trop tôt et soudain seulement 37% des automobilistes y croient. Si l’on veut un monde de voitures auto-conduites, alors il faut leur donner du temps pour se perfectionner sur des circuits de test comme celui de Lyon.

Pour plus d’un tiers des consultés, la voiture autonome conduit déjà mieux que nous aujourd’hui.

La confiance. Plus efficace, la voiture autonome apparaît comme un mode de transport plus confortable dans 77% des réponses. Les moins de 35 ans en particulier se disent prêts à voyager sans chauffeur à 87%. À l’échelle du monde, c’est en Asie qu’on a le plus confiance (80% des Japonais et 97% des Chinois) alors que 57% seulement des Anglais accepteraient de se faire conduire par un logiciel.

En fait, la seule crainte qui ressort de l’étude est la peur de la panne qui inquiète 59% des interrogés. Bien plus que l’angoisse d’un piratage qui ne touche “que” 47% des gens. Pour convaincre, la voiture autonome doit donc encore faire des heures de route, apprendre à se rabattre sur le bas-côté et sortir son triangle orange. Alors tout le monde sera à l’aise.

https://fifty-wp.s3.amazonaws.com/detours/uploads/2018/07/voiture-autonome.png

Voiture autonome

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire