Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    2 minutes de lecture

    Entre le suppositoire et la voiture : le vélomobile

    C’est presque comme de la formule 1, ça ressemble à un suppositoire et le champion du monde est même monté à 133km/h avec : dites bonjour au vélomobile.

    Commençons par lister trois problèmes majeurs du monde moderne : 1. Le vélo c’est fatiguant. Et même électrique, il faut encore se taper le dérèglement climatique et la probabilité de passer sous une averse. 2. Les voitures à pédales, ça vous fait surtout penser aux retraités allemands qui transpirent tous les étés à la Grande Motte. Et 3. Plus personne ne regarde la formule 1 (trop long, trop ringard)

    A ces grandes problématiques, l’inventeur français Charles Mochet a répondu dès les années 30 (eh oui) par une invention géniale : le vélomobile. Okay, le nom est classé 1 sur l’échelle du cool, mais le concept est malin : fusionner deux modes de transports (la voiture et le vélo, au cas où vous n’auriez pas compris) et inventer cet étrange Ovni à trois roues qu’on conduit en position couchée.

    Tout de suite, notre point Turbo sur les avantages :

    –  C’est ludique : on pense très fort aux caisses à savon de vos parents, mais en beaucoup plus futuriste.

    –  C’est écolo : c’est Ségolène Royal qui va être contente. La voiture à pédales ne rejette aucune substance toxique dans l’atmosphère (à moins que vous ne rouliez en aspergeant les passants avec une bombe Air Wick, mais ça c’est un autre problème)

    –  C’est social : grâce au Vélomobile, on peut désormais se déplacer dans un vélo muni d’une coque aérodynamique qui permet de ridiculiser simultanément les pro-Velib, les pro-SUV et les « pro-tinettes » qui vous doublent dans la rue avec le look d’ado attardé à la Stranger Things (problème : ils ont 45 ans).

    Rajoutez que le vélomobile est 80 fois plus efficace que la voiture électrique (logique : il s’appuie sur l’énergie humaine) et qu’il a 30 fois moins de résistance à l’air, et vous obtenez un mode de déplacement inédit, responsable et qui pourrait bien remplacer les célèbre bicyclettes blanches d’Amsterdam. Le seul truc qu’on n’a pas compris, c’est comment la boite en plastique peut monter à 133 km/h avec un simple coup de pédale. Lance Armstrong, es-tu là ?

    Plus d’infos sur le site officiel français : http://www.velomobile-france.com/

    racer

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.