Voiture à hydrogène : les premières stations enfin installées à Paris
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Voiture à hydrogène : les premières stations enfin installées à Paris
Robin Ecoeur |  25.10.2018
Voiture à hydrogène : les premières stations enfin installées à Paris

La société Air Liquide va implanter deux nouvelles stations à hydrogène en banlieue parisienne. Avec les trois déjà existantes, l’Île-de-France comptera désormais cinq points de recharge.

Le décollage est timide. La France, qui veut devenir le leader mondial du transport à hydrogène, peut déjà se targuer d’avoir des bus, des vélos et des voitures qui fonctionnent avec cette technologie. Le pays compte pour l’instant une vingtaine de stations de recharge, éparpillées sur tout le territoire (Nantes, Rouen, Grenoble ou encore Lyon). Le groupe de gaz industriel Air Liquide, qui possède dix stations dans l’Hexagone, a annoncé que deux nouveaux sites viendraient compléter ce parc. La société n’a pas donné les emplacements exacts, mais elles seront installées en région parisienne.

Où en est-on de l’hydrogène en France ? Pour le moment, environ 300 automobilistes roulent à l’hydrogène. Il faut dire que le prix d’une voiture à pile n’est pas donné : autour des 60 000 euros. Les initiatives autour de cette technologie se développent. Pau va faire rouler un bus à hydrogène dès 2019 et un village français va tester un service de voitures à pile en libre-service en 2020.

À Paris, la compagnie de taxi Hype possède 100 véhicule à pile et prévoit de monter à 600 d’ici 2020. Même s’il faut moins de cinq minutes pour effectuer une recharge, les deux nouvelles stations ne seront pas de refus.

Objectif 100 stations. Le gouvernement souhaite organiser le déploiement de flottes de transport propres et atteindre 5 000 véhicules légers et 200 véhicules lourds (tram, bus…) roulant à l’hydrogène d’ici 2023. Le plan réclame aussi la construction de 100 stations de recharge. La France n’est pas le seul pays dans cette course. Au Japon, un programme comprend la création de 160 stations qui devront alimenter 40 000 véhicules à pile combustible d’ici 2020. En Corée du Sud, ce sont 310 stations et 16 000 véhicules qui sont prévus. Enfin, le projet allemand H2 Mobility permettra au pays d’étendre son réseau national à 100 stations pour 2018 et 400 pour 2023. Pour devenir le leader mondial, la France a encore de la route à faire.

Hydrogene station voitures

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire