Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Voilà cinq bonnes nouvelles qui prouvent que le monde va mieux

    Entre le terrorisme, la menace nucléaire et les tsunamis, difficile de se dire que tout va bien. Pourtant, les chiffres confirment que nous vivons tous, sans exception, beaucoup mieux qu’il y a 30 ans. La preuve en cinq chiffres.

    Il y a moins de pauvres sur terre. Selon la Banque mondiale, l’extrême-pauvreté correspond à un niveau de vie inférieur à l’équivalent d’1,60 euro par jour. Au début des années 1980, ce statut concernait (hélas) la moitié de la population mondiale… Elle est passée à seulement 10% aujourd’hui ! Our World in Data (une revue rédigée par des universitaires d’Oxford et financée par la fondation de Bill Gates) explique cette progression notamment par la mise en place ces dernières années de politiques publiques d’accès à l’éducation et à la santé à travers le monde.

    À cette vitesse, José Graziano de Souza, le directeur de l’instance des Nations Unies pour l’alimentation et la culture (la FAO), envisage même que cette génération pourrait « être en mesure d’éliminer la famine ».

    Moins d’enfants meurent en bas âge. En vingt ans, le nombre d’enfants qui sont morts avant d’avoir 5 ans a diminué de moitié. Cette avancée exceptionnelle découle de l’instauration de meilleures conditions sanitaires et d’accès à l’eau potable. Les progrès de la médecine ont également permis de mieux prendre en charge les accouchements compliqués souligne Our World in Data. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 2016, moins de 5 millions de jeunes enfants sont décédés contre 11 millions dans les années 1990 et plus de 16 millions dans les années 1970.

    La polio a presque disparu. Pour ceux qui ne la connaissent pas, la polio ou poliomyélite était l’une des principales causes de décès à travers le monde il y a quarante ans. Cette maladie infectieuse se transmet de personne à personne et par des aliments ou de l’eau contaminés. Le virus s’attaque au système nerveux central et peut entraîner une paralysie totale et la mort. En 1964, Jonas Salk, un brillant médecin américain, invente le vaccin contre la polio. Depuis, de nombreux pays ont lancé des campagnes de vaccination et les bio-généticiens continuent d’innover encore dans ce domaine. Le résultat est tel qu’en 2016, à travers le monde, seuls 40 cas ont été enregistrés. Une nouvelle plutôt engageante, non ?

    Le nombre de morts du SIDA a été divisé par deux. Aujourd’hui 36,7 millions de personnes à travers le monde sont séropositives. Pourtant, le taux de décès dus au SIDA et le taux de nouveaux nés contaminés ont tous les deux diminué de moitié depuis dix ans. Une révolution, pleine d’optimisme, qui a été permise grâce aux innovations de la médecine. Désormais, les personnes séropositives peuvent espérer vivre longtemps et 53% d’entre elles à travers le monde ont eu accès au traitement anti-VIH. Ça détend, forcément.

    Meilleure qualité de vie pour tous. Enfin, Our World in Data constate une nette amélioration de la qualité de vie de chacun. Les progrès de la réfrigération et de l’accès à l’eau potable permettent une alimentation plus saine à travers le monde. Dans les années 1960, la population mondiale avait en moyenne accès à 37 kg de fruits et de légumes par an, contre 78 actuellement, soit le double. La contraception, développée dans les années 1950, a également favorisé une meilleure qualité de vie pour les enfants et l’épanouissement personnel, professionnel et familial de toutes les femmes. Girl power !

    Envie de bonnes nouvelles ? Lisez le rapport en entier sur Our World In Data.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.