Voici la première station-service pour recharger gratuitement son vélo électrique
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Voici la première station-service pour recharger gratuitement son vélo électrique
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  30/03/2021 09:53
Voici la première station-service pour recharger gratuitement son vélo électrique

Philippe Faye a mis un point un abri solaire à tout faire, où l’on trouve chargeurs, casiers, point Wifi et ports USB. Le tout "gratuitement", car financé par collectivités et entreprises. Il souhaite installer à terme des stations en rase campagne.

Il faut avouer que si le vélo électrique, très à la mode en ce moment, cumule énormément d’avantages, il est un inconvénient qui peut devenir plutôt stressant lorsque l’on part pour une longue balade loin de la civilisation : “et si ma batterie venait à me lâcher en pleine montée ?”. D’une autonomie moyenne comprise entre 30 et 80 kilomètres (pour donner une fourchette très large et suivant la topographie des routes et la puissance des modèles), il est toujours embêtant de se retrouver à devoir pédaler sur le chemin du retour quand on n’est pas un sportif accompli.

C’est en partant sur les routes près de la dune du Pilat, en train de rider les vingt kilos de son vélo soudain devenu poids mort (après que la batterie se fut vidée), que Philippe Faye a eu une idée : une station-service solaire pour vélos électriques. Il a donc commencé à réfléchir à un prototype, e-BikePort, un abri désormais prêt à l’usage, sous lequel on peut recharger son bolide.

Aucune description de photo disponible.

“Je me suis dit qu’il faudrait permettre aux randonneurs de pouvoir faire une recharge en pleine nature”, raconte-t-il à BFM Business. Il est vrai qu’en ville, on peut potentiellement s’arrêter partout où une prise de courant est disponible, attendre quelques heures et enfourcher de nouveau sa monture de métal. Mais en rase campagne, bonne chance pour trouver un habitant prompt à vous offrir une limonade en attendant que votre batterie se remplume.

Le cycle de la vie. Les deux abris en service, un à Limoges et l’autre à Saint-Pardoux (Vienne), peuvent accueillir jusqu’à 24 cycles. Des casiers permettent d’y déposer casques et bagages, des ports USB, et de recharger son smartphone. Il y a même du Wi-Fi et un défibrillateur. Une petite révolution qui permet de recharger également trottinettes et scooters électriques.

Si le coût d’une telle installation est de 15 000 euros, Philippe Faye souhaite que son service reste gratuit pour les utilisateurs. Sa start-up vise en effet collectivités locales et grandes entreprises, promptes à en faire un service accessible à tous.

En cas de manque de soleil (cf la météo de Limoges), une batterie de secours d’une autonomie d’une dizaine de jours a été installée. Le tout dans le respect du made in France : “Les abris sont fabriqués dans la Vienne, le bois vient des forêts limousines, les matériaux viennent de la Creuse, les panneaux solaires sont assemblés près de Nantes et les batteries et onduleurs viennent de Châtellerault”, précise BFM Business. Du tout bon pour les nouvelles mobilités.

Energie solaire Limoges mobilité vélo électrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !