Et si vivre sur un voilier était moins cher que de louer un appart ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Et si vivre sur un voilier était moins cher que de louer un appart ?
Hilaire Picault |  24.08.2018
Et si vivre sur un voilier était moins cher que de louer un appart ?

Après l'autopartage et la location d'appartement, le "Airbnb des bateaux" monté par deux Français Sam Boat règne sur les mers du globe en torpillant les prix. Il est encore temps de prendre la vague.

Luxe pour tous. Comme les cours de tennis ou le ski à Courchevel, les traversées à la voile et les journées yachting ne sont plus réservées aux classes aisées. Depuis 2014, deux Français font jouer le collaboratif en vous permettant de louer les bateaux de particuliers sur la plateforme Sam Boat.

60 € par jour. Les avantages sont nombreux, à commencer par le choix très large de modèles et de capacités, ce qui engendre des économies notables, de 30% en moyenne par rapport à un loueur pro et « jusqu’à 40% moins cher » selon ses fondateurs. On constate par exemple la possibilité qu’il est possible de réserver un voilier pour moins de 60 euros par jour – ça vous fait relativiser votre dernier Airbnb – ou un yacht à 900 euros, selon vos goûts.

Pas de permis bateau ? Ajoutez un skipper à votre loc’ et mettez les voiles pour des vacances à la dérive.

Le plus grand port du monde. Avec près de 23 000 bateaux inscrits, le catalogue de Sam Boat permet aussi de trouver plus grand pour le même prix, et d’envisager une réservation à la dernière minute. Pas de craintes à avoir, chaque location est assurée par la MAIF, et l’équipe de Sam Boat s’active à vérifier la conformité des descriptions des navires de la plateforme. Objectif : certifier tous les bateaux.

Bon vent. En moins de cinq ans, ce « Airbnb de la mer » a multiplié son nombre d’inscrits par 200, proposant leur catamaran ou hors-bord de partout dans le monde. La plateforme est même passée devant ses deux concurrents américains. Un succès qui ne surprend guère ses fondateurs : l’idée est venue à Laurent Calando en constatant que le bateau de ses parents ne quittait quasiment jamais le port d’Arcachon. Les plaisanciers ne voient la haute mer que dix jours par an en moyenne, faisant de Sam Boat une opportunité de rentabiliser son achat, au lieu de couler le budget familial.

bateau Location startup

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire