Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Pour vivre sereinement, le « slow movement » se répand… doucement

    Dernière tendance : vivre lentement pour vivre pleinement. Décryptage du « slow movement ».

    Fibre optique, fast-food, vidéo à la demande, speed dating, TGV et avions hypersoniques… la société moderne nous pousse à aller toujours plus vite dans tous les aspects de notre vie. Et si on ralentissait ? C’est pile ce que propose le “slow movement”, né en réponse aux premiers McDonald’s ouverts en Italie dans les années 80.

    « Che vergogna ! » crièrent certains puristes de la gastronomie, tels que Carlo Petrini.  L’homme est à l’origine de l’association internationale Slow Food, reconnue par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Avec son logo escargot, elle prône la biodiversité alimentaire, la sauvegarde des traditions culinaires, et une alimentation plus respectueuse de l’environnement. Mâcher lentement, c’était la première étape.

    Des villes où il fait bon vivre. L’idée s’est rapidement propagée à d’autres sphères de la société : éducation, tourisme, journalisme, design, sexe… et même à l’échelle des villes. On peut préférer attendre les transports en commun et ne pas sprinter en vélo. En France, on compte ainsi sept communes labellisées Cittaslow, majoritairement situées dans le quart sud-ouest, qui mettent l’accent sur le bon vivre.

    Ces villes ont signé une charte de 70 recommandations, s’engageant à développer les zones piétonnes, les espaces verts, les énergies renouvelables, la solidarité intergénérationnelle, les traditions locales, l’hospitalité… Ce serait pas ça la ville de l’avenir en fait ?

    Aller moins vite pour aller mieux. C’est tout simplement ça, l’idée du slow movement. Il ne s’agit pas d’être moins efficace, bien au contraire, mais de prendre le temps de bien faire, et de bien vivre. Une philosophie qui mérite d’être creusée, tant dans l’intérêt de l’environnement que celui des 88 % de Français touchés par le stress. Les adeptes de la méditation le savent bien : prendre son temps est un délice qui s’adapte à tous les aspects de notre quotidien. Tenté d’inverser la course contre la montre ? Faites un petit somme dans un bar à sieste pour commencer, le reste viendra… lentement.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.