Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Virgin Atlantic : des vols 65% moins polluants avec un kérosène à base de rejets industriels

    Le premier vol avec un carburant issu du recyclage de rejets industriels a traversé l’Atlantique. Demain, il pourrait faire décoller toute une filière moins pétrolifère.

    Le 3 octobre, un Boeing 747 de la compagnie Virgin Atlantic Airways, reliant Orlando à Londres, a marqué l’histoire. C’était le premier vol commercial qui ne se contentait pas de mieux consommer son carburant en optimisant sa combustion, mais qui était alimenté par un carburant qui revalorisait des rejets industriels. En l’occurrence des gaz carboniques récupérés dans des aciéries et usines de traitement de déchets.

    L’opération, réalisée pour Virgin par LanzaTech et Pacific Northwest National Laboratory (PNNL), permet de débarrasser l’atmosphère des déchets nuisibles, ces émissions riches en carbone qui sont ici captées pour être transformées en éthanol. Après traitement, l’hydrocarbure obtenu peut être mélangé avec le kérosène actuel. Un responsable de la PNNL déclarait à l’issu du vol : « Ce carburant dépasse en termes d’efficacité les propriétés du kérosène fait à partir de pétrole et se révèle beaucoup moins polluant. » En effet, il a l’avantage de ne pas produire de suie lors de sa combustion. Ce qui veut dire qu’en plus de supprimer des rejets toxiques, ce kérosène pollue moins. Trio gagnant.

    Résultat de recherche d'images pour "steel mill climate"

    Là où l’affaire rase encore un peu le plancher des vaches, c’est que le vol inaugural de Virgin ne contenait dans son réservoir que 5% de ce nouveau carburant. Mais les industriels estiment que l’on pourra à terme pousser le mix à 50/50. Une fois parvenu à ce mélange, leurs calculs donnent une chute des émissions de près de 65%.

    Le projet existait de longue date, et Virgin s’était déjà fait remarquer en utilisant un biocarburant à base de noix de coco en 2008. Un premier vol test de ce nouveau kérosène avait eu lieu en 2016 mais le carburant n’a été autorisé dans les appareils qu’en avril dernier. Reste à lancer la production industrielle de ce super-carburant propre en série. Virgin a annoncé qu’une usine en Géorgie s’était montrée intéressée et espère en ouvrir trois autres en Angleterre par la suite.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.