Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Des villes sous-marines ? Retenez votre respiration, c’est prévu pour 2030

    À force de regarder vers l’espace, on en a presque oublié que la Terre, composée à 70% d’eau, était une immense piscine. Des Japonais prévoient un grand plongeon pour 2030 avec le projet « Ocean Spiral », des cités aquatiques pouvant accueillir jusqu’à 4000 personnes.

    Palme de l’idée originale. Sacrés Japonais, toujours une longueur d’avance. Alors que l’humanité toute entière semble regarder vers Mars, la société de construction Shimizu travaille depuis 2014 à un projet pharaonique nommée Ocean Spiral et dont l’objectif est ni plus ni moins que de construire sous l’eau de gigantesques sphères de 500 mètres de diamètre où vivraient les hommes-poissons du futur, à l’abri du dérèglement climatique et autres séismes et tsunamis.

    La vie aquatique. Installées au fond des océans, entre 1500 et 4000 mètres de profondeur, ces camps de base pouvant accueillir des bureaux, des hôtels, des labos et des appartements auraient la taille de petits villages ancrés grâce à de gigantesques torsades. Évidemment autonomes, ces sphères seraient alors alimentées par l’énergie thermique (générée en exploitant l’amplitude thermique des différentes profondeurs) garantissant au passage une température ambiante d’environ 20°C. Quant aux communications entre plateformes (accrochez-vous), elles s’inspireraient du chant des baleines, grâce à l’utilisation des ultra-sons.

    Petit mais Cousteau. À priori, le projet de Shimizu semble utopique. Sauf que Takeuchi Masaki, à sa tête, semble vraiment avoir pensé à tout. La pression sous-marine, par exemple, permettrait de dessaler l’eau pour les besoins courants. Et une partie de l’alimentation proviendrait de l’aquaculture, afin de ne pas polluer l’environnement comme les touristes sur une plage en été. À terme, ces cités de profondeur pourraient même devenir des incubateurs de recherche scientifique visant à exploiter intelligemment les océans, dont 75% restent encore inexplorés.

    Impossible encore de savoir précisément quand le « Ocean Future City Project » verra le jour, mais vous pouvez déjà préparer vos maillots de bain car vos chances de cohabiter avec des poissons sont plus élevées qu’un voyage sur Mars en deuxième classe. Pour le coup, on espère vraiment que le projet mettra les voiles avant 2030. À l’échelle de l’humanité, treize ans c’est à peine une longueur de bassin…

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.