Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Qui veut conduire la première voiture de course 100% électrique au monde ?

    Dévoilée au Salon de Genève, voici l’e-Racer de Cupra, la première voiture de course de tourisme survoltée et propre. Elle nous arrive tout droit d’Espagne.

    Ils ont le sang chaud ces Catalans. Ancienne division sportive de SEAT, la fraîchement créée marque Cupra vole désormais de ses propres ailes. Si on attendait la sortie du SUV Ateca sur-gonflé (en version 300 chevaux), tout le monde a été pris par surprise en voyant débouler sur les stands de Genève l’e-Racer, une voiture de compétition propre. Et sacrément musclée.

    Des cojones sous le capot. D’après les tests du constructeurs, la voiture de course peut atteindre 270 km/h sur piste et grâce à ses quatre moteurs, ses pics d’accélération se font un claquement de doigts. Quand une essence peut atteindre 6500 tours, l’e-Racer grimpe à 12 000.

    Avec ses 408 chevaux, la Cupra atteint 100 km/h en 3,2 secondes

    Une performance d’autant plus notable pour un véhicule électrique. Car la batterie d’un tel monstre est composé de 23 panneaux de 264 cellules chacun. Bien pensée pour ne pas se limiter aux pistes de course, cette voiture de tourisme se recharge en 40 minutes seulement, si l’on en croit le constructeur. Soit 20 minutes de mieux que la moyenne des électriques sur le marché.

    Pique comme l’abeille, fonce comme le faucon. La bonne nouvelle c’est qu’en plus d’être plus clean et respectueux de l’environnement, ce bolide fait à peine le bruit d’une abeille. La mauvaise c’est que cette méga-batterie représente un poids de presque un tiers de la voiture complète. Pour déplacer une telle masse, et espérer gagner sur des circuits, il a fallu repenser l’aérodynamisme. Une contrainte qui a conduit Cupra a faire le même choix que n’importe quel ado sur son premier scooter : virer les rétroviseurs. A la place, 3 mini-caméras retranscrivent l’environnement sur un écran intégré au tableau de bord.

    Silencieuse, propre et puissante… De quoi faire penser qu’avec sa bête de course, Cupra joue sur tous les tableaux : produire une électrique pour les aficionados de la conduite sur route, et faire avancer les discussions sur des Grand Prix 100 % propres. De préférence en prenant la pole position.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.