Veolia planche sérieusement sur un carburant écologique à base de… papier
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Insolite / Veolia planche sérieusement sur un carburant écologique à base de… papier
Veolia planche sérieusement sur un carburant écologique à base de… papier
Robin Ecoeur |  22/04/2022 18:13
Veolia planche sérieusement sur un carburant écologique à base de… papier

La multinationale française prévoit de fabriquer, en Finlande, du biométhanol neutre en CO2 grâce au raffinage du méthanol durant le processus de production de pâte à papier. L’usine devrait être prête pour 2024 et produira 12 000 tonnes de biocarburant par an.

Réduire la dépendance au pétrole. Quand une papeterie produit de la pâte de papier, elle cuit le bois avec des produits chimiques afin de séparer les éléments. Ce mélange crée une réaction et produit du méthanol. Voilà pour l’introduction façon C’est pas sorcier.

L’invention, maintenant : Veolia, en partenariat avec Metsä Fibre, la plus grosse association coopérative forestière en Europe, a l’intention de raffiner ce méthanol afin de produire du biocarburant — c’est-à-dire sans matières fossiles. Une valorisation des déchets et l’utilisation de la biomasse (des résidus agricoles par exemple) qui devrait permettre, in fine, de réduire la dépendance énergétique pétrolière, de diminuer les émissions de CO2 et d’offrir un débouché supplémentaire aux filières agricoles.

https://www.automobile-magazine.fr/asset/cms/196840/config/144572/cest-la-que-sinstallera-la-raffinerie-de-biomethane.jpg

Pour cela, Veilla utilisera des  technologies similaires à celle de l’entreprise Södra en Suède, l’une des premières papeteries à avoir produit du biométhanol à partir de la fabrication de pâte de papier (l’usine est capable de produire 5250 tonnes de biométhanol par an). En résumé, pour chaque tonne de pâte à papier, l’usine suédoise est capable de produire 10 kilos de biométhanol. Il s’agit encore d’une voie encore peu explorée. Mais c’est visiblement sur le point de changer.

30 000 allers-retours Paris New-York en moins. Veolia voit les choses en un peu plus grand. Son usine finlandaise, qui devrait être prête pour 2024, pourra produire selon le groupe français 12 000 tonnes de biométhanol par an. Mais le plus intéressant, c’est que son processus serait « reproductible dans environ 80 % des usines de pâte à papier dans le monde ». Le potentiel de production est donc estimé « à 2 millions de tonnes », indique Estelle Brachlianoff, directrice générale adjointe en charge des opérations de Veolia dans un communiqué. Le groupe annonce également que cette capacité de production annuelle permettrait de réduire les émissions annuelles de CO2 de 30 000 tonnes — l’équivalent de 30 000 allers-retours Paris-New York en avion en moins ou 420 millions de kilomètres réalisés par une citadine en ville. 

Sur le site du gouvernement, on peut lire que « la France est le quatrième pays producteur mondial de biocarburants (5 % de la production mondiale) après les États-Unis, le Brésil et l’Allemagne, avec plus de 2 millions de tonnes de biocarburants produits sur le territoire. » Plus on investira dans ces nouvelles technologies, et plus ces chiffres continueront de monter.

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !