Utiliser votre voiture pendant le "lockdown" peut vous coûter jusqu’à 375 €
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Utiliser votre voiture pendant le “lockdown” peut vous coûter jusqu’à 375 €
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  19/03/2020 09:39
Utiliser votre voiture pendant le "lockdown" peut vous coûter jusqu’à 375 €

Une bonne nouvelle pour tous les automobilistes : l’essence n’a jamais été aussi bon marché. La mauvaise : prendre votre voiture pour fêter ça, avant le 31 mars, peut vous coûter très cher.

C’est ce qu’on appelle un beau hasard des calendriers : voilà un an, la révolte des gilets jaunes battait son plein, et rappelons qu’on doit sa naissance aux taxes sur l’essence voulues par le gouvernement. Un an plus tard, le prix du baril a dégringolé avec six centimes de moins sur une semaine (un record depuis 2003). Et cela est valable autant pour le SP95 que pour le gazole. Faut-il pour autant sortir le champagne ? Pas vraiment.

Résultat de recherche d'images pour "controle police france"

Effectivement, les mesures de confinement mises en place par le gouvernement ne vous permettent de prendre votre voiture qu’en de rares occasions. Au cas où vous seriez passés à côté, les voici :

– Pour aller à votre travail si le télétravail s’avère techniquement impossible.
– Vous déplacer pour effectuer des achats de fourniture professionnelle.
– Aller consulter un médecin.
– Rendre visite à votre famille pour une urgence ou pour une garde d’enfants.
– Pour exercer sur un périmètre non éloigné une activité physique de type sportive (pas de pensée déplacée).

Toute autre raison vous vaudra jusqu’au 31 mars, date de la fin théorique du confinement, une amende de 135 euros, qui peut grimper jusqu’à 375 euros (si non payée sous 45 jours). C’est le résultat d’un décret (2020-264) passé en urgence par le gouvernement. N’allez pas croire que vous passerez entre les mailles du filet : Christophe Castaner s’est fendu d’un communiqué pour annoncer que plus de 100 000 policiers et gendarmes surveilleraient les routes.

Ceci étant dit : les routes de France ne sont pour l’heure pas bloquées, et le droit fondamental à la libre circulation est encore assuré. Pour cela, il faudra vous procurer le précieux sésame ici et l’imprimer en cas de contrôle.

piéton la personne émeute police manifestation protestation officiel Marche République de Corée officier de police police militaire police anti-émeutes contrôle de foule

 

coronavirus

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !