Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    UPS choisit Paris pour inaugurer ses camionnettes électriques

    Airparif va être content : le géant de la livraison a décidé d’introduire 35 vans 100% électriques cette année. Bien avant les États-Unis, ils commenceront leur service à Paris et à Londres cet automne.

    Colis à roulettes. Bienvenue en 2018. Au cas où vous auriez raté la dernière décennie, voilà où on en est : le chiffre d’affaires d’Amazon en France aurait atteint 5,6 milliards d’euros l’an dernier. Ses livraisons passent soit par La Poste soit par UPS qui emploie chez nous 2600 salariés, répartis dans 4000 entrepôts et bureaux. Sur nos routes, le coursier américain représente tout de même 800 véhicules, camions et vans qui arpentent nos grandes métropoles 6 jours sur 7. C’est peu dire que le passage à l’électrique va adoucir l’air.

    Livrer des paquets, pas des particules fines. Comme son concurrent américain FedEx le mois dernier, UPS vient d’annoncer qu’il allait mettre en circulation des camionnettes électriques. Conçues par la startup anglaise Arrival, ces vans au design remanié sont allégés. Clairement moins massifs que les anciens camions « Big brown », comme les surnomment nos cousins d’Amérique, l’aérodynamisme laisse songeur, mais pas les performances.

    Le fabricant annonce 250 km d’autonomie, donc des journées complètes sans recharger ni disperser de CO2 empoisonné dans l’air.

    Pour aller plus loin, UPS annonce que ces vans sont pensés pour faciliter la vie des livreurs : un habitacle aménagé pour le confort et un système d’aide à la conduite avancée (ou ADAS) qui combine un régulateur adaptatif et des détecteurs d’écart de trajectoire. Des camionnettes intelligentes mais pas autonomes donc, pour limiter les accidents.

    2025, année verte. En attendant la création de son propre camion – l’annonce de sa mise en œuvre a été faite – UPS déploiera donc 35 de ces livreurs propres à la fin de l’année, pour des sessions de test entre Londres et Paris. Les tests seront ensuite étendus aux USA avant de passer aux commandes à proprement parler : le livreur s’est engagé à introduire 25% de véhicules propres dans sa flotte d’ici 2025, qu’ils soient électriques ou hybrides, en incorporant de l’hydraulique, de l’éthanol, ou des gaz (GNC, GNL, propane)…

    Et pour que la recharge soit clean aussi, UPS s’engage à tirer un quart de son électricité de sources renouvelables d’ici 2025. À ce stade, on va aimer encore longtemps voir arriver les chauffeurs en uniforme marron.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.