Un volcan avec wifi au Nicaragua... c’est pratique
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Un volcan avec wifi au Nicaragua… c’est pratique
Redac Détours |  15.08.2016
Un volcan avec wifi au Nicaragua... c’est pratique

Le volcan Masaya est plus connu sous le nom de “bouche de l’enfer”

Installer 56 capteurs sur la paroi d’un volcan en activité afin de le relier à Internet, c’est le projet fou d’une équipe d’aventuriers au Nicaragua. Et l’initiative est largement relayée sur les réseaux sociaux.

Dans cette aventure, on retrouve une énorme multinationale, le gouvernement local et un aventurier. Sam Cossman, réalisateur et explorateur de volcans, accompagné de toute une équipe et soutenu par General Electric, est engagé dans un projet qui pourrait changer la recherche sur les volcans. L’équipe d’aventuriers veut grimper à l’intérieur d’un volcan et l’équiper d’une batterie de gadgets afin de mieux prédire les futures éruptions de ce volcan en activité. Depuis le début du mois d’août, ces aventuriers 2.0 installent 56 capteurs à l’intérieur du volcan pour recueillir en temps réel des données sur son activité.

Leur opération se déroule dans le volcan Masaya, “la bouche de l’enfer”, au Nicaragua. C’est l’un des volcans les plus actifs du pays. Pour preuve, sur cette dernière décennie, il est entré trois fois en éruption.

Grâce aux capteurs en cours d’installation, des données sur la température, l’humidité ou encore la pression atmosphérique pourraient être consultées en temps réel. Ce projet hors du commun est documenté sur les réseaux sociaux. Des images de drone aux stories sur Snapchat, en passant par les lives sur Facebook, les internautes vont pouvoir suivre l’évolution de cette exploration en direct.

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire