Un chercheur de 80 ans promet des voyages à la vitesse de la lumière, sans carburant
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Un chercheur de 80 ans promet des voyages à la vitesse de la lumière, sans carburant
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  08/09/2020 10:37
Un chercheur de 80 ans promet des voyages à la vitesse de la lumière, sans carburant

S'agit-il de Spock ou du professeur de "Retour vers le futur" ? Ni l'un ni l'autre. C'est Jim Wood­ward, un éminent profes­seur de physique de Fuller­ton, en Californie.

C’est sûrement le voyage le plus difficile pour l’humanité (avec la ligne 13 du métro parisien), et aussi le plus long : celui vers l’espace. Depuis 60 ans, porté par des séries comme Star Trek, les ingénieurs du monde entier dédient leurs vies pour comprendre comment atteindre la vitesse de la lumière (soit 300 000 km/s). En comparaison, même l’engin le plus rapide au monde, à savoir la sonde solaire Parker, ne se déplace qu’à 692 000 km/h. On est bien loin de l’Alpha du Centaure, le système stellaire et planétaire le plus proche du nôtre ; sachant qu’il faudrait quatre ans à la vitesse de la lumière pour l’atteindre.

Jim Woodward, lui, veut y croire. Ça fait 30 ans qu’il tente de donner naissance à son propulseur sans… propulseur. Vous n’y comprenez rien ? C’est normal. Son invention repose sur un circuit ne consommant que de l’électricité, lui-même alimenté par un “petit” moteur nucléaire. Le reste, la clef même, c’est le principe de Mach qui stipule que l’énergie d’un objet a un impact sur l’espace-temps (une partie du célèbre E = mc² de Einstein). Partant de là, de petits cristaux vibrant plusieurs dizaines de milliers de fois par seconde permettraient au vaisseau d’accélérer progressivement jusqu’à atteindre la sacro-sainte vitesse de la lumière. N’allez pas croire que ledit Jim soit un illuminé, il a reçu un financement de la NASA en 2017.

Exotic Propulsion Update | Space Studies Institute

Aujourd’hui, le temps presse. Non seulement pour la planète, en triste état, mais aussi pour le chercheur de Fullerton, rescapé d’un cancer des poumons et aujourd’hui assigné à résidence en raison du COVID-19, qui en fait une personne à risque. Qu’à cela ne tienne : Jim redouble actuellement d’effort afin que son MEGA puisse devenir l’invention la plus incroyable de tous les temps. Selon Mike McDo­nald, ingé­nieur aéro­spa­tial du Mary­land, “il y a entre 1 chance sur 10 et 1 chance sur 10 000 000 que ce soit réel. Mais imagi­nez cette seule chance ; ce serait incroyable.” Encore plus incroyable : savoir comment les passagers de cette fusée arriveraient en un seul morceau à destination. Compte tenu du mur technologique à franchir, c’est presque un détail.

Mobilité du futur

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !