Un Breton lance un carburant à base... d’urine de porc
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Un Breton lance un carburant à base… d’urine de porc
Hilaire Picault |  27/01/2021 10:16
Un Breton lance un carburant à base... d’urine de porc

N’allez pas verser ça dans votre réservoir, mais un éleveur breton envisage sérieusement d’en faire de l’hydrogène pour les véhicules zéro émission.

Imaginez une ferme avec plus de 360 truies. Elles mangent, elles dorment et… elles arrosent l’exploitation d’hectolitres d’urine par jour. Dans les Côtes d’Armor, l’exploitant Stéphane Louesdon a trouvé en 2018 une idée pour valoriser ces rejets : il va transformer son exploitation porcine Sanof’Agri en usine d’hydrogène vert. D’où le nom, Green Pig.

La production, explique Automobile-Propre, découle d’une électrolyse. Celle-ci sera alimentée électriquement par des éoliennes, installées aux côtés de l’exploitation porcine, et le liquide nécessaire pour la réaliser sera bien évidemment le pissou des cochons, filtré. Au bout du tuyau, le précieux carburant vert.

L’or jaune : 20 l d’urine de porc produisent 1 kg d’hydrogène vert, ce qui suffira pour parcourir 100 km en voiture.

Déjà en test, Green Pig envisage un rendement optimal en 2024, qui ira parfaitement avec les plans de la Région Bretagne pour booster la mobilité à hydrogène : d’ici 2030, la Région vise à éviter l’émission de plus de 15 000 tonnes de CO2 avec une flottille de 10 navires et 2800 véhicules routiers.

Plein gaz. Au gouvernement aussi, on a mis l’accélérateur sur l’hydrogène. La France va investir 7 milliards d’euros dans sa production. En l’utilisant comme carburant pour une pile à combustible, ce gaz est un des plus gros espoirs d’une mobilité sans aucun rejet de carbone. Seul bémol, 95% de l’hydrogène proviennent d’énergies fossiles, notamment de gaz naturel. Si Green Pig cherche plus probablement à rentabiliser les déchets de son exploitation porcine (vouée à grandir encore si cette filière décolle, non sans impact sur l’environnement) qu’à se transformer en usine à carburant, cela reste une piste très intéressante pour une filière d’avenir qui pourrait s’accoler au milieu agricole pas toujours en bonne santé économique.

Agriculture Carburant Hydrogene urine

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !