Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Un bracelet pour que nos enfants se baladent en ville sans danger

    Sécurisé, résistant, et étanche, ce smartphone destiné aux jeunes enfants se porte comme une montre. Un petit pas vers plus d’autonomie.

    Garder le contact. Un premier smartphone impossible à perdre et avec contrôle parental : c’est la vocation de myFirst Fone. En imitant et limitant les fonctionnalités d’un smartphone, cette montre connectée offre une alternative à tous les parents qui souhaitent équiper leur enfant d’un téléphone mais craignent de les exposer à des communications et contenus douteux. Le dispositif permet de passer et recevoir des appels audio et vidéo, mais seulement avec des contacts approuvés par les parents.

    Il en va de même pour les SMS, auxquels le porteur peut répondre par simple message vocal ou la langue universelle des emojis. Autre gage de sécurité ? Les données et communications sont entièrement cryptées. Un soulagement pour ceux qui craignent les jouets connectés trop facilement piratables.

    Libérer les enfants, alléger les parents. À l’aide d’une application dédiée, les parents peuvent localiser leur enfant à distance, et paramétrer des alertes s’il se déplace en dehors d’une zone délimitée. Ils pourront aussi accéder au microphone pour écouter leur enfant. Des fonctionnalités de surveillance certes rassurantes mais dont les abus peuvent dangereusement évoquer l’épisode Arkangel de la série Black Mirror et son implant pour géolocaliser et fliquer nos bambins. Pourtant, utilisés raisonnablement, ces bracelets vont permettre de laisser les enfants arpenter la ville sans crainte. L’occasion enfin de se rendre seul à l’école ou au skate park sans contourner des quartiers mal famés.

    De son côté, l’enfant est libre de profiter de ses activités sans devoir gérer un téléphone : un simple bouton SOS permet d’alerter ses parents, et la montre peut être réglée pour passer automatiquement en silencieux pendant la classe ou les cours de musique par exemple. Et le tout avec une batterie de 60 heures. Comme quoi, non, y’a pas que les voitures qui peuvent devenir autonomes…

    La smartwatch sera vendue 159 $ et expédiée en mars, si elle remporte sa campagne de financement participatif sur Kickstarter.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.