Turo, le "Airbnb des voitures" qui veut révolutionner nos voyages
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Turo, le “Airbnb des voitures” qui veut révolutionner nos voyages
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  03.01.2018
Turo, le "Airbnb des voitures" qui veut révolutionner nos voyages

Les services de partage touchent tous les secteurs. Au cœur de nos sociétés, la voiture a rapidement été concernée mais jusqu’alors plutôt en conservant son propriétaire au volant. Gare au virage, car avec Turo vous reprenez le volant.

Share pas chère. Turo n’est pas née d’hier : depuis son lancement en 2009, la startup américaine compte maintenant 170 000 voitures dans plus de 4 700 villes, essentiellement outre-Atlantique. D’abord appelée RelayRides, puis renommée Turo fin 2015, elle a traversé l’océan pour gagner la Grande-Bretagne et veut maintenant emprunter les routes européennes. Et cet esprit de partage, qui a déjà marché pour les appartements, les vélos et les piscines, est bien partie pour fonctionner.

Le site de Turo annonce ainsi 35% d’économies en moyenne face à un loueur traditionnel. En testant un SUV à Seattle, un reporter de Business Insider a même économisé 50% du prix d’une location auprès d’un professionnel.

Baby you can drive my car. Le mode d’emploi est aussi simple qu’on peut l’espérer : une appli pour consulter la base de voitures disponibles sur la plateforme, une sélection selon des critères simplissimes comme le type de véhicule (fourgonnette, SUV, berline…), le nombre de places, l’âge du véhicule, le tarif journalier et bien sûr les dates recherchées. On vous annonce quand votre voiture est disponible et où la récupérer, ou si votre hôte vous l’amène à l’aéroport. Pas besoin d’état des lieux, l’appli vous suggère de shooter la voiture en cinq photos (les quatre côtés et l’intérieur) et walou. Au moins, on ne perd pas de temps de ce côté-là.

Côté propriétaire, c’est l’occasion de rentabiliser un véhiculaire secondaire voire de dégourdir les pneus de votre cabriolet. Turo propose quatre niveaux de commission allant de 10% à 35%, chacun couvrant différentes protections et engagements.

Pas certain que les assurances françaises soient aussi réactives, mais plus le marché automobile deviendra « intelligent » (connecté et/ou autonome) et plus ce genre de service sera rentable pour le propriétaire qui n’aura plus à se soucier des accidents et pépins d’entretien (« Allo, j’ai mis du sans-plomb dans votre diesel. »). Alors, que vous soyez en recherche d’une berline pour faire le plus beau des road trip, d’un van pour votre déménagement, ou d’une 9 places pour votre prochain concert, il y a forcément quelqu’un sur Turo.com qui ne s’en sert pas aujourd’hui. Avis aux amateurs, c’est aussi l’occasion de tester un modèle qui vous a tapé dans l’œil ou une voiture de sport…

If you have to ghost, at least do it in style See this Rolls-Royce in bio

Une publication partagée par Turo (@turo) le

AUTOMOBILE partage seat tourisme

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire