Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Ce SUV électrique roule plus vite qu’un TGV

    Faraday Future est plus qu’une voiture, c’est un rêve : la voiture électrique est un SUV semi-autonome ultra rapide et non polluant qui passe de 0 à 100 km/h en 2,40 secondes.

    Depuis 2014, ce projet de concept-car du milliardaire Yueting Jia fait tourner les têtes. En 2016, sa startup avait apporté au CES de Las Vegas le proto FFZero qui filait l’eau à la bouche par ses performances : sous le capot, trois moteurs cumulant une puissance de 1050 chevaux. Le tout servi dans un design aux lignes fuyantes, dignes des vaisseaux spatiaux. La ligne de conduite était évidente : en mettre plein les yeux et le plus vite possible.

    Doubler les voitures autonomes. L’année dernière, Faraday Future présentait sa version de série : la FF91, un SUV plus proche de ce qu’on connaît mais affichant selon le constructeur les mêmes performances. En sus, la voiture électrique se vantait d’une autonomie de 500 kilomètres et d’être au top de la technologie, comme la présence d’un système d’affichage par projection en réalité augmentée. Mais il y a mieux.

    Capable de dépasser un TGV, la FF91 serait une des voitures les plus rapides du marché… Sauf qu’elle n’est pas sur le marché.

    Truffée de capteurs (caméras et laser Lidar), elle bénéficierait, d’après son fondateur, d’une intelligence artificielle qui apprendrait des habitudes de son conducteur. Ajoutez au tableau une fonction semi-autonome rendant la voiture capable de se garer seule et vous aurez compris sans que Faraday ait besoin de le dire : leur voiture est prête pour l’ère des voitures autonomes…

    À court de carburant. Sûre d’elle, la startup avait annoncé l’ouverture d’une usine de 280 000 m² dans le Nevada pour lancer la production, avant de faire marche arrière et de geler tous les projets, manque d’investisseurs. Une fin ? Non, un appel du pied qui a fonctionné : le 25 juin dernier, Faraday Future annonçait son partenariat avec le groupe chinois Evergrande Group qui apportait 2 milliards de dollars pour finaliser le développement et lancer la commercialisation de la FF91.

    « Cela représente une nouvelle étape de franchie pour FF, commentait le communiqué de presse, vers son ambition de fournir un écosystème de mobilité mondiale partagé, connecté, intelligent et propre. » Revue à la baisse, la production passe d’une série à une voiture « d’artisanat industriel », selon L’Usine Digitaledont le prix de vente devrait dépasser les 150 000 euros. Luxe donc. La production pourrait être lancée d’ici 2020 si les étapes précédentes se passent bien. L’investisseur prévoit même de rallonger d’1,2 milliard son implication à ce moment-là. On n’a pas fini de baver d’envie, mais au moins le bolide est revenu dans la course.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.