Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Quatre astuces pour un sapin de Noël stylé et écolo

    Choix de l’arbre, lumières, guirlandes, ornements… il est tout à fait possible de la jouer pro-environnement sans priver les enfants du plaisir d’un sapin où trouver les cadeaux le matin de Noël.

    1. Préférez un arbre véritable. Cela peut paraître surprenant : un sapin, c’est un arbre coupé – donc mort – alors qu’un sapin en plastique, c’est réutilisable, et en plus ça perd pas d’épines. Alors oui, mais en fait non. Car une fois que vous jetterez votre vrai sapin, celui-ci est biodégradable et génère des nutriments qui serviront à faire pousser d’autres plantes. Le sapin en plastique, en revanche, bon courage pour en tirer de l’engrais…

    Bookish ways to celebrate Christmas at university. #diychristmastree #smartideea

    Une publication partagée par Silvia (@silviapostolache) le

    2. Faites preuve d’inventivité plutôt que suivre qu’une vieille tradition. Maintenant, si l’idée qu’un sapin soit coupé vous fend le cœur, plusieurs options. Soit vous vous tournez vers un arbre en pot (et pas forcément un sapin) auquel vous ferez une beauté pour l’occasion. Soit vous dépoussiérez un peu la tradition avec des idées déco originales, à partir de livres ou d’objets du quotidien. C’est le moment pour faire marcher le recyclage ou faire du tri dans votre grenier sans passer par la décharge.

    Enfin, si vous vous sentez l’âme d’un bricoleur, vous vous tournerez vers les australiens d’Onetwotree pour monter votre arbre de noël éco-friendly en kit. Entièrement fait-main en pin et matières naturelles, cela reste bien onéreux (à partir de 280 euros) mais c’est durable, top design et (forcément) « branché ».

    3. Optez pour des guirlandes lumineuses avec des ampoules qui se changent. C’est le coup classique. Tout le bazar de Noël moisit pendant un an à la cave ou dans le garage. Vient le mois de décembre, on sort les trucs et la moitié des ampoules made in China ne marchent plus. Direction la poubelle, sauf que ça ne se recycle pas… Du coup, prenez les devants et choisissez des guirlandes à ampoules interchangeables. En plus de l’esprit « guinguette », elles sont garanties plusieurs années et vous allez pouvoir y aller de vos bulbes à filaments ou d’ampoules couleurs pastels. Succès garanti auprès de votre cousin esthète fan de galerie d’art.

    4. Au diable les boules, les guirlandes filaments et les étoiles. Ces vieilles déco à papa sont un enfer écologique. Elles ne sont pas recyclables et finissent dont par décrépir dans des décharges à ciel ouvert, contaminant la terre et l’eau pour des siècles. Et si l’argument n’est pas suffisant, sachez aussi que chaque année, des milliers de chats meurent en France parce qu’ils avalent des guirlandes comme de l’herbe de purge et finissent incapable de s’alimenter. Convaincus ?

    Séchez vos larmes, il y a des alternatives. Vous pouvez opter pour des pommes de pains pimpées en guise de boules, user de tissus écologiques et recyclables pour confectionner vos guirlandes, voire – un must à l’américaine — confectionner et accrocher des petits bonhommes à la cannelle et des guirlandes comestibles en pop corn et bonbons. Et si les gamins se mettent en tête de faire comme le chat et de les bouffer avant le matin fatidique, au moins, ils devraient survivre les affreux.

    Cadeau, on vous met même un tuto ici pour faire votre arbre en bois, et un pour les boules en pomme de pin :

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.