Tremblez : ce bus SANS chauffeur roulera bientôt près de chez vous
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Tremblez : ce bus SANS chauffeur roulera bientôt près de chez vous
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  04/10/2021 15:49
Tremblez : ce bus SANS chauffeur roulera bientôt près de chez vous

Les tests sont terminés, les constructeurs n’attendent qu’une ville où installer leur service. Et devinez qui veut moins de voitures et plus de transports en commun ? C'est Paris, évidemment.

On ne parle pas d’une navette, ici, mais bien d’un autobus capable d’emmener une centaine de passagers et de conduire seul le long d’un parcours prédéfini. C’est le projet STAR (Système de Transport Autonome Rapide) que conduit depuis 2017 la startup EasyMile, main dans la main avec le constructeur de bus Iveco. Présent au BIG 2021, le prestigieux salon de l’innovation en Europe, EasyMile vient de faire savoir qu’elle était prête à faire fonctionner son service en conditions réelles dès 2022 sur une ligne de bus classique.

Une précision à 10 centimètres près. C’est sur pistes fermées qu’EasyMile a réalisé ses tests d’autonomie de niveau 4, c’est à dire que l’intelligence artificielle ne nécessite aucune assistance du conducteur, ni pour rouler, ni pour se garer. À ce titre, le bus de 12 mètres de long arrive à accoster une zone donnée avec une marge de 10 centimètres seulement, ce qui assure que cette innovation sera accessible aux personnes à mobilité réduite, notamment les fauteuils roulants mais aussi les poussettes.

La RATP dit oui. Connecté aux infrastructures, le bus peut anticiper les feux et croisements et il a démontré qu’il était parfaitement fiable à 40 km/h. La technologie de localisation fonctionne aussi à 70 km/h, mais il faut désormais la confronter à la ville pour en avoir confirmation. Comprenez qu’il doit recevoir l’accord d’une municipalité et intégrer une régie de transports. Or justement la RATP vient de passer ce cap.

La régie parisienne a lancé les tests avec une navette autonome depuis 2 ans, puis a fait tourner un premier bus autonome surveillé par un chauffeur le mois dernier. Elle dit maintenant vouloir en lancer un second. Pile quand EasyMile précise qu’elle lancera ses tests en ville au second semestre 2022… Par exemple dans une ville dont la vitesse est limitée à 30 km/h ?

Transports en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !