Traverser le Pacifique en paddle, c'est le pari fou de ces Françaises
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Traverser le Pacifique en paddle, c’est le pari fou de ces Françaises
Nicolas Vanel |  30/07/2021 15:04
Traverser le Pacifique en paddle, c'est le pari fou de ces Françaises

Fortes de plusieurs exploits, quatre Françaises se préparent à traverser le Pacifique en paddleboard. Un défi un peu fou et surtout généreux, à l’image de ces championnes.

Traverser le Pacifique sur une planche de 50 centimètres de large, c’est le défi que se sont lancé quatre aventurières landaises. Certes, Stéphanie Barneix, Alexandra Lux, Emmanuelle Bescheron et Itziar Abascal n’en sont pas à leur coup d’essai, mais l’aventure qu’elles préparent en ce moment s’annonce particulièrement difficile.

En 2009, les quatre intrépides avaient réussi la traversée de l’Atlantique entre le Canada et la France avant de récidiver six ans plus tard en doublant le mythique Cap Horn, toujours en Paddleboard. Mais il faut croire que leur soif de défis n’a pas été étanchée et c’est maintenant au Pacifique qu’elles s’attaquent. Au programme, 8000 kilomètres entre le Pérou et Tahiti, soit quasiment le double de distance par rapport à leur précédent exploit dans l’Atlantique. Une distance qu’elles espèrent boucler en trois mois à raison d’un relais en paddle d’une heure et demie, de jour comme de nuit.

https://twitter.com/Bleu_Gascogne/status/1411699083354554369

Avant le départ, prévu au cours de l’hiver 2022/2023, les quatre aventurières entament une préparation minutieuse pour limiter les risques face à un océan réputé hostile. Interrogées par France Bleu, les rameuses évoquent entre autres les conditions climatiques et le phénomène El Nino très difficile à prévoir. Des conditions qui, elles le savent, peuvent les mettre en péril. Et la navigation n’est pas la seule source d’inquiétude. “Dans le Pacifique, il y a énormément d’animaux marins, et pas forcément les plus sympathiques…, note avec le sourire Alexandra Lux.

Les aventurières pourront cependant compter sur leur expérience et leur palmarès déjà bien étoffé, avec, pour la plupart d’entre elles, des records et titres de championnes du monde en paddle, mais également en sauvetage en mer. Elles pourront également puiser des forces dans le noble objectif soutenant ce projet un peu fou : lever des fonds pour l’association montée par Stéphanie Barneix, Hope Team East, qui s’occupe d’enfants atteints du cancer, notamment à travers la pratique sportive.

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !