Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Fini les bouchons, voici le transport en commun du futur

    Un designer russe vient d’imaginer un véhicule capable de remplacer les voitures et qui s’équilibrerait par un gyroscope. Okay, ce n’est pas prévu pour demain mais son invention pourrait bien révolutionner la mobilité urbaine.

    Toupie or not toupie. Le point de départ de cette grande folie, c’est bien la recherche d’un véhicule maintenu en équilibre et propulsé par un gyroscope. Donc, grossièrement, une toupie dont le mouvement est permanent. Rien de si étonnant jusqu’ici, puisque vous connaissez forcément déjà les monocycles et les gyropodes dont raffolent notamment les offices de tourisme. Mais le projet esquissé par le designer Dahir Semenov va bien plus loin et remet en question tout l’avenir du transport. À terme, il pourrait remplacer les bus, les ambulances et même les camions de pompiers. Tout ça en même temps.

    Un traffic routier repensé. En changeant toutes les propriétés d’équilibre de nos voitures, le studio russe Dahir Insaat permet d’envisager de nouveaux modes transports, très larges, avec un aménagement entièrement repensé : compartiments de passagers, open space ou suite d’hôtel tout confort. À partir de là, on peut étendre le concept aux transports publics et aux véhicules d’intervention. Et puisqu’on en est là, c’est carrément la manière même qu’on a de penser la route qui pourrait changer puisque les voies de circulation pourraient être remplacées par un simple « rail » creux, ou une ligne au sol à suivre si la voiture est autonome.

    Enfin, cet équilibre permettra aussi de jouer sur la hauteur du véhicule depuis la chaussée : un véhicule de police pourrait donc s’élever pour passer par-dessus le trafic au sol et des pompiers accéder ainsi à des étages supérieurs.

    Increvable. Sécurité oblige : deux batteries séparées assureront que la grosse toupie du véhicule électrique tourne en permanence. Un autre intérêt de ce super-équilibre serait que la force de maintien gyroscopique limiterait les chocs en cas de collision et empêcherait les retournements.

    Reste donc à notre ingénieur russe, jusqu’alors plus habitué aux projets de recherche militaire, à trouver un constructeur intéressé par le projet pour le réaliser. Prévenant, Semenov a glissé son email dans la vidéo : si ça vous botte vous savez où le contacter.

    Vous aimerez aussi

    A ne pas manquer

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.