Toutes les nuits en Italie, un mystérieux gang répare les routes usagées
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Toutes les nuits en Italie, un mystérieux gang répare les routes usagées
Amélie Drouet |  10.05.2019
Toutes les nuits en Italie, un mystérieux gang répare les routes usagées

La ville ne fait pas son travail, alors ces super-héros masqués le font. Au mieux cela va pousser les services municipaux à agir et au pire... bon bah c'est déjà réparé.

Tape-cul. Rome, ses monuments, ses ruines… et ses nids de poule. La capitale italienne n’en compte pas moins de 10 000, et les services d’entretien et de voirie ne tiennent pas la route (sic). Habitants et touristes, tous se plaignent régulièrement de l’état des espaces publics où les ordures jonchent les trottoirs dans de nombreux quartiers, et des stations de métro restent interminablement fermées “pour maintenance” pendant des mois. Face à l’inaction de la mairie, dont le budget se resserre d’année en année, des citoyens ont décidé d’agir.

Combler les trous. Outils en main et tête enfoncée sous une capuche, les membres de l’organisation GAP réparent secrètement la chaussée. Le réseau compte une vingtaine d’activistes, qui, loin d’être des criminels, masquent leur identité. Car sans autorisation officielle, leurs actions sont illégales. En effet, ces citoyens vont jusqu’à s’introduire dans une école pour y réparer la fontaine, bloquer sans autorisation une route dangereuse pour y peindre un passage piéton…  C’est “V pour Vendetta” à la voirie.

La mafia des réparations. Après chaque rénovation, les clandestins laissent leur signature, un logo où se croisent un marteau et un tournevis, ainsi que les lettres GAP, pour “Gruppi Artigiani Pronto Intervento” (groupes de services artisanaux d’urgence). Un hommage aux Groupes d’Action Patriotique, les résistants de la Seconde Guerre mondiale, auxquels ils ont emprunté la méthode.

Nos sauveteurs déposent également une invitation pour inciter tous les Romains à agir : “GAP est une organisation secrète – au lieu de mener des actions de sabotage, les gappisti font des réparations là où l’administration échoue. Trouvez un objectif, organisez-vous et réparez : devenez un gappista !” Si l’on se met à faire pareil, les agents de la DDE ne serviront plus à rien. Enfin, pour ceux qui travaillent.

Italie Route Voirie

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire