Toutes les semaines au Mexique, ce super-héros empêche les voitures d'écraser les piétons
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Toutes les semaines au Mexique, ce super-héros empêche les voitures d’écraser les piétons
Vincent Pons |  15/06/2021 09:56
Toutes les semaines au Mexique, ce super-héros empêche les voitures d'écraser les piétons

Il s'appelle Peatónito et deux fois par semaine, il revêt une cape noire et un masque de catcheur pour arrêter les voitures récalcitrantes au niveau des passages piétons.

La civilité est un sport de combat. Certains justiciers défendent la veuve et l’orphelin, une mission noble, certes, mais d’autres ont un objectif plus terre à terre et aussi utile. Peatónito, dit “petit piéton” dans la langue de Nelson Montfort, s’est donné pour objectif de rendre le pavé plus sûr aux habitants de la ville de Mexico. Cela peut vous paraître anodin, mais sa lutte est de haute volée dans un pays où l’automobile cause autant de décès que le trafic de drogue…

« Lucha Coche ». Peatónito est né en 2013. Une fois sa thèse sur les politiques de mobilité urbaines dans la ville de Mexico terminée, il décide de rendre justice lui-même aux piétons de la capitale et d’enfiler un costume pour affronter son plus grand ennemi : la circulation routière. 

Depuis désormais huit ans, du haut de ses 1,83 mètre et 85 kilos de muscles, il demande aux voitures de stopper devant les passages piétons. Une fois qu’elles sont à l’arrêt, il fait semblant de les pousser en arrière pour rassurer les passants. Armé de peinture blanche, il repeint aussi les bandes effacées et en crée de nouvelles lorsqu’elles n’existent pas.

Service public. Dans le pays, Peatónito est devenu une véritable célébrité. Quand il grimpe sur une camionnette mal garée pour souligner l’infraction, les Capitalinos (les habitants de Mexico) l’applaudissent. Ils se rendent compte de l’importance de sa mission ; lui essaie de faire ce que le gouvernement fédéral échoue à faire depuis des années : de la pédagogie auprès des conducteurs. Seule ombre au tableau dans sa carrière, dans une interview accordée à El Pais, notre super-héros avoue avoir une seule faiblesse : le gluten… Même les super héros ont leurs points faibles.

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !