Toute la sainte journée, ces deux artistes sont sur la route pour photographier la France rurale
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Toute la sainte journée, ces deux artistes sont sur la route pour photographier la France rurale
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  16.01.2020
Toute la sainte journée, ces deux artistes sont sur la route pour photographier la France rurale

Éric et Nelly passent leur vie sur la route. Le duo sillonne la France et ne s'arrête que pour prendre des clichés. De ce périple de presque dix ans, les deux artistes tireront bientôt une vertigineuse encyclopédie des paysages et du bâti français.

Une alternative à Google Maps. Qui n’a jamais rêvassé devant son ordinateur, s’imaginant respirer l’air pur des Pyrénées ou tremper ses pieds dans une marre du Berry ? Le réflexe est alors d’aller se balader sur Google Street View et ses photos pixelisées. Heureusement, une alternative artistique viendra bientôt concurrencer le géant californien. Son nom ? L’Atlas des Régions Naturelles. Il s’agit d’un projet initié en 2017 par le photographe Éric Tabuchi. Accompagné de l’artiste Nelly Monnier, voilà trois ans qu’il parcourt la France pour lui tirer le portrait. Loin de shooter au petit bonheur la chance, le duo a mis au point un véritable protocole scientifique : ils se sont lancés comme défi de prendre 50 images dans les quelque 500 régions naturelles que compte l’Hexagone. Soit un atlas de 25 000 images. S’ils tiennent leur cadence actuelle, Éric et Nelly devraient avoir réussi leur pari à l’horizon 2024.

Résultat de recherche d'images pour "Éric Tabuchi + nelly"

Une esthétique du quotidien. Contrairement aux départements, les régions naturelles ne sont pas des entités administratives. Si l’État français ne les reconnaît que peu ou pas du tout, chaque région a pourtant une identité – géologique, linguistique ou culturelle – qui lui est propre. Ce sont ses spécificités qu’Éric et Nelly cherchent à mettre en lumière. Au fil de leur tour de France, le duo a photographié des milliers de fermes et d’églises qui témoignent toutes d’un héritage local. Ils n’oublient pas pour autant de capturer les entrepôts industriels et les transformateurs EDF. Eux aussi peuvent parfois en dire long. C’est que derrière l’apparente neutralité des images réalisées par les deux artistes se cache un humour aussi discret que communicatif. On vous invite à sillonner la France d’Éric et de Nelly pour découvrir pas vous-même cette incroyable ode à la banalité.

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire