Tous les vols intérieurs d'Air France de moins de 2h30 sont désormais interdits
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Tous les vols intérieurs d’Air France de moins de 2h30 sont désormais interdits
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  30.04.2020
Tous les vols intérieurs d'Air France de moins de 2h30 sont désormais interdits

Le ministre de l’Économie a hier promis 7 milliards à la compagnie nationale pour surpasser cette crise. Mais en échange de conditions environnementales. Les écologistes vont décoller (au quart de tour).

« Air France doit devenir la compagnie aérienne la plus respectueuse de l’environnement de la planète. » Tout se résume dans cette phrase de Bruno Le Maire, prononcée ce mercredi 29 avril devant l’Assemblée nationale. À l’ordre du jour, le plan du ministère de l’Économie pour sauver de la faillite d’Air France dont la fermeture aurait des répercussions gigantesques sur l’emploi du pays au sein du groupe comme de ses nombreux partenaires (dont Airbus). À plus d’un titre, la compagnie est aujourd’hui clouée au sol et l’État s’apprête à lui faire cadeau de 7 milliards d’euros.

Cette aide a été préférée à l’option d’une nationalisation, réclamée par le MEDEF. Elle consistera en un prêt d’État de 3 milliards et 4 milliards de prêt garantis par les banques. Mais en échange de ce versement colossal, le gouvernement pose ses conditions. « Ce soutien à Air France n’est pas un chèque en blanc », a martelé Bruno Le Maire avant d’égrainer ses exigences : faire de la compagnie d’aviation un modèle en matière d’impact environnemental.

10 ans pour être propre. Air France devra donc réduire de 50% ses émissions de CO2 par kilomètre et par passager d’ici 2030 (en se basant sur ses chiffres de 2005). En outre, l’aviateur devra réduire de moitié ses émissions sur les vols métropolitains avant 2024 ; pour y arriver elle devra s’interdire (ou « drastiquement réduire » ) ses vols intérieurs. « L’avion ne doit plus être un moyen de faire en 1h ou 1h15 des transports qui pourraient se faire à moindre coût de CO2 par train en 2h ou 2h30 », a conclu le ministre.

« Concrètement, dès lors qu’il y a une alternative en train de moins de 2h30, les vols intérieurs devront être supprimés. »

Finalement, seule la vente de vols permettant de rejoindre un « hub » pour prendre un vol international, sera tolérée. Des idées largement défendues par les écologistes Français et Européens (les Pays-Bas appliquent déjà cette règle) qui vont prendre corps dans l’Hexagone.

Vert demain. Bercy réclame aussi le passage au biocarburant : l’avionneur devra glisser au moins 2% de carburant alternatif dans les réservoir de ses avions dès 2025. Cette piste est à l’étude depuis longtemps et Élisabeth Borne souhaitait même accélérer sa réalisation. Le gouvernement se contentera de l’exiger sachant qu’Air France ne peut rien refuser. Un programme qui en plus de sauver des emplois par milliers va peut-être accoucher d’une aviation moderne. Elle va en tous cas radicalement changer la mobilité en France en faisant disparaître les vols Paris-Rennes et Paris-Lyon…

aide gouvernementale Air France Aviation Crise économique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire