Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Pourquoi le tourisme spatial, c’est sûrement pour 2018

    Depuis plusieurs semaines les éléments concordent. Entre Space X qui a présenté sa combinaison et Virgin Galactic qui enchaine les essais fructueux : oui, les premiers touristes pourraient bien s’envoler vers l’espace l’année prochaine.

    Organiser des voyages touristiques dans l’espace est le fantasme absolu de l’industrie aéronautique depuis des décennies. En tête de gondole des marchands de rêves, il y a l’inénarrable Richard Branson qui semble avoir fait vœux d’aller dans l’espace avant sa mort. Depuis 2010, l’excentrique Britannique engloutit des fonds impressionnants dans Virgin Galactic, sa filiale dédiée à cet objectif fou.

    700 clients déjà prêts à décoller. Une telle entreprise n’est pas sans risques. Après quatre ans d’essais, Virgin avait connu un sérieux revers en 2014 lorsque SpaceShip Two, sa navette, s’était écrasée au-dessus du désert de Mojave en revenant sur Terre, tuant l’un des pilotes. Après deux ans d’enquête de l’administration aérienne américaine (avec une nouvelle autorisation de vol à la clé) et trois ans de tests au sol, les voyants sont au vert. VSS Unity, le nouveau vaisseau, est fin prêt pour de nouveaux essais. Pour rappel, après être aéroporté dans le ciel par un énorme double avion, VSS Unity, une fois lâché, pénétrera dans l’espace grâce à des roquettes boostées au protoxyde d’azote. En cas de succès, le ciel sera complètement dégagé et l’entreprise deviendra la première à envoyer des touristes dans l’espace, dès l’année prochaine.

    Richard Branson ne s’en cache pas. Il serait « très déçu » répète-t-il, de ne pas voyager personnellement dans l’espace en 2018. En bon prophète (et en sacré businessman), le fringant patron a déjà entraîné 700 clients potentiels dans son sillon – parmi lesquels Brad Pitt, Katy Perry et Ashton Kutcher – prêts à se délester de la coquette somme de 210 000 euros pour s’offrir un vol suborbital.

    … Mais Space X n’est pas très loin. Virgin a bien raison de se magner. Derrière, la concurrence est déjà là. Toujours dans les bons plans quand il s’agit de voir grand, Elon Musk lui tire la bourre avec SpaceX. Non content de déjà ravitailler la Station Spatiale Internationale avec ses navettes, l’inventeur sud-africain envisage désormais de charger ses vaisseaux avec des humains. Contrairement à Virgin, l’idée serait d’envoyer les vaisseaux dans l’espace directement depuis un pas de tir. Preuve de son ambition, Musk vient de révéler les premières photos de la combinaison (et elle a carrément de la gueule).

    Et un autre concurrent. Et si on vous dit qu’en plus Jeff Bezos, le patron d’Amazon, est lui aussi entré dans la danse avec Blue Origin, qui entend envoyer des touristes dans une capsule propulsée depuis un pas de tir ? Il y a vraiment fort à parier que le tourisme dans l’espace sera le gros frisson voyage des années à venir. On sent déjà qu’on va se faire pourrir de selfies extraterrestres par les éternels frimeurs d’Instagram…

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.