Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat
    Raclette

    Top 5 des innovations en matière de raclette (oui, oui)

    Posons-nous les vraies questions : la raclette a-t-elle innové depuis 50 ans ? La réponse en un tour de table.

    L’hiver sur le papier, c’est naze : il fait froid, le chauffage coûte cher et les légumes de saison sont moches. Mais c’est aussi la meilleure excuse pour s’en mettre plein le bide avec la raclette. Mais peut-on parler d’innovations dans le domaine ? Réponse : oui, en voilà cinq.

    Lagrange : la transparence pour tous.

    C’est un des grands préceptes de ce début de 21e siècle, tout le monde veut de la transparence. Les politiques, les journalistes, les citoyens… Alors, il n’y a pas de raison que la raclette soit en reste. Avec la 4 Transparence® de chez Lagrange, les anxieux n’auront plus besoin de retirer leur poêlon toutes les trois secondes pour voir si la croûte est bien cramée et les paranos ne craindront plus qu’un voisin malfaisant échange les parts…

    Lagrange Transparence

    Ultratec : le rond, c’est non !

    La raclette, c’est comme le théâtre, mieux vaut venir tôt pour avoir une bonne place : au milieu et devant la machine. Comme ces engins sont généralement ronds et que nos tables sont rectangles, classique, ceux au bout galèrent. Ils doivent se lever, tendre le bras, demander au voisin de leur retirer leur poêlon… Le service Recherche & Développement d’Ultratec leur vient en aide avec la RG1200S, une machine modulable et sécable. Soudain, la raclette rassembla pour de vrai… Enfin, jusqu’à ce que la moitié de la table réalise qu’elle fait aussi pierrade et négocie son raclexit.

    Bron-Coucke : joue-la comme à Avoriaz.

    La beauté de notre époque, c’est qu’on peut désormais tout faire à la maison comme les pros. La raclette n’échappe pas à la règle et vous pouvez dès à présent sauter sur ce Raclette Alpage de Bron-Coucke, la même machine de compétition que les restaurants aux pieds des pistes. Assurément le moyen d’en mettre plein la vue à vos invités. Ah, pensez-y tout de même, le méga fromage qui va avec la machine n’a pas le même prix que les fines tranches sous plastique du supermarché…

    Boska : en mode Rémi sans ami.

    On ne va pas se mentir, voilà la raclette du miséreux. Celui qui n’a pas de potes ou pas assez d’argent pour payer sa facture d’électricité. Du coup, le petit modèle Partyclette To Go, au design sympa, fonctionne avec des petites bougies chauffe-plats qu’on vient placer sous le petit réceptacle en Téflon. Au moins vous levez le pied sur la consommation d’énergie. Vous pouvez même l’amener au bureau pour faire le malin devant les collègues !

    Klarstein : l’orgie façon guerriers tatares.

    « Lorsque le Grand Khan appelle à table, la horde d’or affamée se rassemble autour de l’appareil à raclette et chapeau tatare Klarstein Taste Volcano. » Si on en croit la plaquette, chez Klarstein, on ne rechigne manifestement pas à surfer sur l’ambiance Game of Thrones pour vendre de l’électroménager. N’empêche que son chapeau tatare envoie du lourd. Le postulat est simple : comme si le fromage n’était déjà pas assez bourratif, on va en plus faire cuire de la viande et des légumes, à la verticale, et faire tremper son pain dans le réceptacle à jus qui fait le tour de la machine. Le gras en toute décontraction.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.