Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Les tombes paysagères redonnent de la vie aux cimetières

    Deux paysagistes créent des caveaux personnalisés et végétalisés pour que les cimetières ne soient plus un lieu sinistre. Rencontre avec celles qui humanisent ces lieux injustement délaissés des innovations de la Silicon Valley.

    À tomber par terre. « Les pierres tombales, c’est triste, figé et gris. On voulait apporter plus de poésie et de la douceur », explique Nadine Peltre. Avec Anne Jamati, elles ont créé les Deux pivoines, un projet paysagiste bien décidé à apporter la nature sur les tombes pour transformer l’art funéraire en une mosaïque végétale.

    De la terre au… respect de la Terre. Ces tombes végétalisées sont une douce alternative aux stèles en béton polluant et autres pierres tombales. Les plantes utilisées résistent à l’exposition continue, à la sécheresse et à la faible profondeur de terre. « Chaque jardin demande peu d’entretien, précise Anne Jamati. Mais on peut aussi venir se recueillir et l’écouter pousser. »

    Les deux pivoines et leurs tombes

    Tellement personnelles qu’on les commande de son vivant. Les œuvres des Deux pivoines sont co-réalisées avec la famille du défunt ou des personnes bien vivantes souhaitant décider de l’allure du jardin de leur dernière demeure : « Nous pouvons aussi utiliser des choses qui ont appartenu à la personne. Sur la dernière tombe que nous avons confectionnée, nous avons récupéré des plantes de son jardin, replacé un écriteau fabriqué par son petit-fils et disposé deux chaises qui lui appartenaient afin que sa famille puisse s’asseoir pour se recueillir. »

    Dans la vie, il y a ceux qui creusent… Pour la tombe de Claude, un passionné de western spaghetti, les deux paysagistes ont recréé une ambiance de Far West : roue de charrette, lampe à pétrole, rocaille et sable d’Almeria, une ville espagnole qui a accueilli de nombreux tournages de western. Trois autres petites croix en bois se sont même invitées sur la tombe du cinéphile : Sergio Sollima, Sergio Leone et Sergio Corbucci, soit les trois maîtres du genre hollywoodien !

    Un jardin qui donne vie à la personnalité du défunt, voilà une belle manière d’honorer la mémoire des êtres chers disparus et d’embellir nos villes.

    les2pivoines.jimdo.com

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.