Terminus : les taxis Uber sont désormais interdits à Londres
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Terminus : les taxis Uber sont désormais interdits à Londres
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  26.11.2019
Terminus : les taxis Uber sont désormais interdits à Londres

C'est un comble, la capitale britannique a retiré son permis au roi des VTC pour raison de sécurité.

La nouvelle a été annoncée avec tout le flegme qui caractérise les Anglais : l’autorité des transports londonienne a « refusé de renouveler la licence d’exercer » de la marque de VTC. En clair, la plateforme mettant en lien chauffeurs privés et clients n’a plus l’autorisation d’exercer sur le secteur du Grand Londres.

Y’a-t-il un chauffeur ? La raison invoquée est que l’application Uber met en danger ses passagers. Selon Transport for London — l’organisme en charge des transports en commun – de nombreuses failles informatiques permettent des pratiques inquiétantes, en particulier l’inscription de chauffeurs illicites. Des milliers de conducteurs sans permis, ou dont le permis a été suspendu, auraient ainsi ainsi pu prendre des courses sans que les passagers en soit avertis.

Une faille de sécurité aurait permis à des chauffeurs sans permis de réaliser plus de 14 000 courses au cours des derniers mois, selon Transport for London.

La décision de suspendre Uber n’est pas vraiment une surprise : la licence consentie au VTC avait été renouvelée en septembre dernier pour seulement deux mois au lieu d’un an, le temps pour Uber de mettre en conformité certaines irrégularités. L’autorité reconnaît que des efforts ont été faits, mais que cela reste insuffisant : « TFL n’est pas confiant sur le fait que de tels problèmes ne surviendront plus à l’avenir, ce qui l’a conduit à conclure que l’entreprise n’est pas apte en ce moment. »

Une appli au service de la sécurité. Cela reste un coup important puisque Londres est un des cinq bassins de clients les plus importants au monde pour Uber. L’entreprise a déjà fait appel de cette décision de suspension et rassure ses usagers : le service continuera jusqu’à ce que le verdict soit rendu, dans 21 jours.

Preuve de sa bonne foi, plusieurs fonctionnalités ont été développées pour la sécurité des clients. On peut désormais contacter les urgences directement depuis l’appli Uber et celle-ci détecte quand un de ses véhicules est arrêté depuis longtemps et vérifie qu’il n’y a pas de problème entre le chauffeur et le passager. Chez nous aussi Uber se distingue avec des options anti-discrimination et en offrant de raccompagner les passagères victimes de harcèlement.

Appli Londres uber

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire