Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Des tentes high-tech pour aider les réfugiés climatiques

    Ce sera le mal du 21ème siècle : le dérèglement climatique. Pour abriter les populations en exode, aux quatre coins du monde, un architecte jordanien a conçu des yourtes autosuffisantes et résistantes à toutes les températures.

    250 millions. C’est le nombre de personnes qui, selon l’ONU, devraient être considérées comme réfugiés climatiques à l’horizon 2050. Le chiffre est évidemment très inquiétant, et les récentes catastrophes naturelles (inondation, séisme, sécheresse) semblent confirmer que l’humanité devra à court terme devenir nomade, au risque de s’éteindre comme jadis les dinosaures.

    « Weaving a home ». C’est le nom de l’invention du jordanien Abeer Seikaly pour aider dès aujourd’hui les populations en détresse à bouger rapidement grâce à des habitations légères, auto-suffisantes en énergie et, pardon de le dire, esthétiquement révolutionnaires. Le projet « Weaving a home », soit « Tisser des maisons » en français, consiste en la fabrication de maisons de toile qui ressemblent étrangement aux tentes de la planète Tatooine de Star Wars.

    Leur avantage, au-delà du fait qu’elles semblent tout droit venues du futur, c’est qu’elles sont spacieuses (un dôme de 2 mètres de haut) et conçues avec une fibre qui résiste aussi bien au chaud qu’au froid. Qu’il neige, qu’il pleuve ou que le climat soit humide, les yourtes d’Abeer Seikaly fournissent à leurs habitants un refuge, certes temporaire, mais ô combien salvateur.

    Inspirées des serpents. Tissées en imitant la couverture d’écailles des serpent ou des poissons, ces tentes sont un formidable exemple de bio-mimétique qui tire profit des innovations naturelles pour aider l’homme à survivre dans un environnement changeant. Et au fait, pourquoi dit-on de ces abris qu’ils sont high-tech ? Parce que le revêtement spécial des tentes est conçu pour capter l’énergie solaire, avec également des réservoirs d’eau au sommet du dôme, pour permettre aux réfugiés de se doucher, tout au long de leurs longs voyages. L’idéal serait, évidemment, de pouvoir ranger ces tentes à la cave avec l’espoir de ne jamais s’en servir ; mais en attendant… elles devraient aider des millions de personnes dans le monde à supporter les caprices du climat.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.