Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Les téléphériques sont-ils les métros de demain ?

    Exit les Alpes, le téléphérique arrive en ville. Et c’est une bonne nouvelle.

    Un funiculaire nommé désir. Inspirée par son cousin le tramway, la télécabine est fin prête pour un come-back inattendu. Auparavant cantonné aux fins fonds des montagnes par une interdiction d’installation au-dessus d’habitations décidée dans les années 1940, ce transport peut enfin revenir lavé de tout soupçon après une abrogation de la contrainte en 2015. Téléphérique libéré, les projets se multiplient et inspirent de nombreuses politiques de la ville en France. De Brest à Grenoble en passant par la banlieue de Paris, tout le monde veut son câble.

    Latinocâble. Outre-Atlantique, on n’a pas attendu que la fameuse ordonnance n° 2015-1495 entre en scène et on a avancé rapidement. Les villes saturées au sol et indisposés en sous-sol ont recherché une troisième dimension : elle était aérienne. Ainsi, le câble s’est installé partout dans les années 2000, de Rio de Janeiro à Medellín en passant par Caracas, comme moyen de transport ultra efficace pour désenclaver les quartiers hauts de la ville souvent pauvres. À Medellín, par exemple, impossible de construire un métro à cause du dénivelé, c’était à pattes ou nada. Du coup, on rejoint le centre depuis les hauteurs en 11 minutes et on offre aux touristes un super point de vue pour faire des selfies. Pour une balade photo du côté de chez nous, portez-vous plutôt sur celui de Brest qui a ouvert ses portes fin 2016.

    Métrocâble, boulot, dodo. Le câble permet de résoudre des équations territoriales complexes qui nécessiteraient des années de constructions en sous-sol. Passer une rivière ou gravir des montagnes se révèle être ici un jeu d’enfants (pour les ingénieurs), le tout sans foreuses. Avantage non négligeable, la faible empreinte écologique du transport et son coût peu élevé : les projets peuvent donc se développer en quelques mois. Bref, si grâce à ça nos cités n’ont pas plus de téléphériques dans cinquante ans, nous n’aurons pas réussi la ville de demain.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.