Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Ces taxis parisiens roulent à l’hydrogène (et c’est une première mondiale)

    Depuis 2015, la société Hype fait rouler des véhicules à pile non polluants qui se rechargent en moins de cinq minutes.

    Paris, future capitale de l’hydrogène ? Les taxis à hydrogène de la compagnie Hype ne polluent pas, ne font pas de bruit et ne rejettent que de la vapeur d’eau. Pour les chauffeurs, ils ont un autre avantage de taille : les recharges sont rapides. « La vraie différence par rapport aux voitures électriques à batterie, c’est qu’il n’y a pas besoin d‘immobiliser les véhicules, détaille Mathieu Gardies, dirigeant et fondateur de la Société du Taxi Électrique Parisien lors d’un entretien. C’est plus facile de dire à un chauffeur d’aller vers l’hydrogène, car cela ne changera pas sa façon de travailler. La recharge s’effectue généralement en moins de 5 minutes. » Presque aussi rapide que de faire le plein.

    500 km sans s’arrêter. Hype a débuté en 2015  avec cinq véhicules. Aujourd’hui, ils comptent plus de 100 taxis avec une autonomie de 500 km, soit deux à trois fois plus performante qu’un véhicule électrique classique. Les usagers paient exactement le même prix qu’un taxi lambda, sauf que le niveau de confort est meilleur (puisqu’il n’y a pas de bruit) et qu’il n’y a aucune émission de CO2 (écolo). « Nous avons une superbe fenêtre pour faire de Paris la capitale mondiale de l’hydrogène », ambitionne Mathieu Gardies. Ce projet est en adéquation avec la volonté du gouvernement, comme les mesures prises par la maire de Paris, notamment celle d’interdire le diesel d’ici 2025.

    Critique ? Ces taxis ne polluent donc pas, mais les détracteurs de l’hydrogène déroulent quand même leur argument : le bilan carbone de ce procédé est loin d’être neutre, puisque 98% du gaz utilisé en France est actuellement produit à partir de ressources fossiles. Dommage pour eux, car Hype paie un supplément pour alimenter les piles de ses taxis avec un hydrogène issu à 100% d’énergies renouvelables. La compagnie prévoit une flotte de 600 véhicules fin 2020. Espérons juste que ces taxis seront toujours « pile » à l’heure.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.