Surmonter son handicap grâce à ce fauteuil qui escalade les escaliers
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Surmonter son handicap grâce à ce fauteuil qui escalade les escaliers
Hilaire Picault |  26.11.2019
Surmonter son handicap grâce à ce fauteuil qui escalade les escaliers

Fabriqué près de Lorient, ce système de roues crantées pourrait changer l’accessibilité aux lieux publics et aux transports en commun.

3% du réseau RATP. Malgré la loi en vigueur, seulement 9 stations sur les 303 du métro parisien sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. En résumé, une seule ligne est aménagée : la 14. Dans ces conditions, ni poussette, ni fauteuil roulant ne peuvent aisément utiliser les transports en commun. Comparativement, l’APF Handicap a démontré en 2018 que 82% du réseau de Barcelone sont accessibles en situation de handicap.

La raison du retard parisien ? Île-de-France Mobilités préfère diriger les fauteuils roulants vers le réseau de bus de la RATP plutôt que d’installer les coûteuses infrastructures qui permettraient aux usagers en situation de handicap d’atteindre les voies profondément enterrées du réseau ferroviaire. C’est là qu’Hervé Le Saux se lève. Avec sa société Kerostin Mobility Solutions, ce Breton a développé des roues adaptables aux fauteuils roulants pour ne plus être bloqué à la première volée de marches.

Réinventer les roues. Dans le détail, le système comporte deux disques crantés d’une cinquantaine de centimètres qui vont remplacer la roue. À l’approche d’une marche, ils vont épouser sa hauteur et la monter en « marchant » au lieu de rouler. Les sections sont recouvertes d’une surface caoutchouteuse pour une meilleure adhérence et un vérin hydraulique empêche au fauteuil de basculer.

Pas de faux enthousiasme : la montée comme la descente seront lentes. Même si la motorisation limite les efforts, un accompagnant sera aussi nécessaire pour la guider. Sans compter qu’il faudra débourser 3400 euros pour le fauteuil adapté (7500 en version électrique). Oui mais : soudain, tous les services publics deviennent accessibles, bâtiments et transports.

Révolution urbaine. Le service de Kerostin ne vise pas les personnes handicapées elles-même, mais « des bailleurs sociaux, des mairies, des hôpitaux et autres écoles pour faciliter l’accès en cas de panne d’un ascenseur, par exemple » qui pourraient en acquérir. On pourrait répondre que la loi obligeant les lieux qui accueillent du public à être accessibles à tous, l’investissement d’une mise aux normes des bâtiments sera inférieur à l’indemnisation de ces super-roues. Mais le passé a déjà démontré qu’il y aura toujours des exceptions (espace trop exiguë pour un ascenseur, pente trop raide pour une rampe…) à ces lois. L’innovation de Kerostin, elle, surpasse ces obstacles.

Fauteuil roulant handicap Roue

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire