Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Les surgelés sont nos amis, c’est la science qui le dit

    N’écoutez pas les haters : contrairement aux idées reçues, les plats surgelés ne coûtent pas chers, sont rapides à préparer et gardent toute la valeur nutritive de vos aliments. À l’approche de Noël, il est temps de faire votre déclaration d’amour aux frites congelées.

    Tempête hivernale. Le grand froid ça conserve. Afin de garder ses aliments intacts mieux vaut les stocker en Sibérie qu’en plein Sahara. Pour le coup, ça tombe bien : vous avez une réplique de la toundra russe dans votre cuisine et ça s’appelle le congélateur. Outil adulé au siècle dernier, sa street cred en a pris un coup depuis la révolution bio. Il n’y a pourtant pas que des défauts dans son utilisation et le retour aux méthodes de grand-mère tel le salage des aliments n’est pas une option. Scientifiquement prouvé : congeler protège les aliments, et lorsqu’ils arrivent dans vos assiettes ils sont intacts.

    Le congelé, c’est la santé. Halte aux idées reçues, la plupart des plats surgelés ne présentent aucun ajout en sel et en sucre. La conservation se fait mieux qu’en conserve, qui elle se garnit de nombreux produits chimiques aux noms obscures tel le Bisphénol A, pour résister aux changements de températures. Ici, tout est frais, rien n’est altéré. Les légumes gardent leurs vitamines, sont ramassés lors de leur pleine maturité et congelés juste après la découpe. Avec cette technique, le légume congelé peut même être meilleur qu’un produit frais qui perd jusqu’à 45% de sa valeur nutritive durant le transport. C’est vrai que le voyage ça fatigue n’importe qui, surtout quand on se retrouve sur un étal de Rungis à côté de poisson pas frais après 32 heures de camion.

    C’est l’été toute l’année. Pratique pour retrouver le goût des tomates fraîches hors saison ou des bananes, de l’Équateur à Oslo, le congelé permet donc de faire voyager des légumes dans des conditions optimales. Si vous êtes plus porté vers le bio, ne vous inquiétez pas : de nombreuses marques se penchent vers une agriculture responsable et le montrent (forcément) sur les emballages. Fini la viande de cheval dans les lasagnes, les plats préparés font tout pour montrer la qualité de leur produit. Mais n’abusez pas : votre pizza 3 fromages aux boulettes de viande sera aussi mauvaise pour votre corps, qu’elle vienne de la pizzeria de votre quartier ou du spécialiste du surgelé…

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.