En Suisse, une usine capture le CO2 pour le transformer en engrais
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
En Suisse, une usine capture le CO2 pour le transformer en engrais
Arnaud Pagès |  13.06.2017
En Suisse, une usine capture le CO2 pour le transformer en engrais

Unique en son genre, l'usine Climeworks va faire du bien à notre planète. On respire.

Filtrer !  En activité depuis fin mai, ce bâtiment high tech situé dans la périphérie de Zurich dispose de 18 gros ventilateurs qui aspirent l’air ambiant en permanence, de jour comme de nuit. Une fois aspiré, l’air passe par des filtres à éponges qui le capturent. Ces derniers sont ensuite chauffés à 90°C,  ce qui permet de dissocier les molécules de CO2 et de les solidifier en une matière compacte. Un piège redoutable qui porte un nom : Direct Air Capture. 

Objectif : capturer 1% des émissions mondiales de CO2 d’ici 2025.

Fertiliser ! Et ça fonctionne. Depuis son entrée en service, Climeworks fournit déjà du CO2 solidifié à une serre locale qui s’en sert comme engrais et prévoit une production de plusieurs centaines de tonnes par an. Bien que méconnues, les propriétés de ce gaz nocif sont hors normes, c’est un super fertilisant !

Les 1000 tonnes de CO2 que Climeworks capturera chaque année aideront les légumes à mieux pousser et les humains à mieux respirer. Le Direct Air Capture est en effet 1000 fois plus efficace pour nettoyer l’air que la photosynthèse. Climeworks devra cependant faire des émules car pour purifier  notre atmosphère, il faudra beaucoup d’autres usines de ce type ! Mais restons positif : c’est un premier pas. 

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire