La Suède a un plan pour en finir avec les accidents : la voiture autonome
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
La Suède a un plan pour en finir avec les accidents : la voiture autonome
Joseph de Carme |  21.11.2018
La Suède a un plan pour en finir avec les accidents : la voiture autonome

La Suède a peut-être trouvé la solution pour ne plus avoir de décès sur la route : entraîner les voitures autonomes aux pires conditions possibles.

Mortalité zéro. Radars dans tous les sens, zéro tolérance à l’alcool, vitesses super limitées… En matière de sécurité routière, la Suède a déjà une politique drastique. Mais le royaume scandinave vise plus loin. Il s’est donné pour objectif d’atteindre le zéro décès sur les routes.

Au cœur de ce dispositif, les Suédois disposent d’une arme unique au monde : AstaZero, un centre d’essais grandeur nature pour confronter les voitures autonomes aux pires crasses que la route peut réserver.

Circuit de voitures éclectique. AstaZero est ainsi un espace routier en mesure de reproduire toutes les conditions de circulation réelles. Du trajet longiligne à l’autoroute en passant par du rond-point infernal façon place de l’Étoile à l’heure de pointe. Unique au monde, ce lieu inauguré en 2014 met des convois de voitures autonomes aux prises avec ces difficultés mouvantes, et entre elles.

De manière à accentuer encore la difficulté, les ingénieurs aux manettes peuvent changer le profil de la chaussée en temps réel. Ainsi, nos confrères de Sciences & Avenir, qui se sont rendus sur place, ont pu assister à des modifications en direct de marquage au sol, des panneaux, des façades des bâtiments fictifs et même des vraies mauvaises herbes qui poussent pour altérer l’état des routes.

Permis de conduire pour voiture sans chauffeur. Selon le principe du machine learning, nos voitures de demain apprendront au quotidien et pourront aussi, dans le cadre de la ville du futur, échanger des données issues de leur apprentissage avec les infrastructures.

Soutenu par plusieurs universités du pays, AstaZero entend bien servir de rampe de lancement pour définitivement en finir avec la mortalité routière. Si l’humain ne sera jamais totalement fiable, la machine pourrait bien le devenir.

Machine learning suede voitures autonomes

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire