Stratolaunch : une fusée pour faire Paris-New York en 1 heure
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Stratolaunch : une fusée pour faire Paris-New York en 1 heure
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  09.04.2020
Stratolaunch : une fusée pour faire Paris-New York en 1 heure

Le constructeur américain travaille sur des vols commerciaux de fusée pouvant atteindre Mach 5 à 7.

Plus rapide qu’un Paris-Lille. On se souvient de Stratolaunch pour avoir fait voler le plus gros avion du monde. Ces jours-ci, l’ambitieuse société américaine revient avec un nouveau projet tout aussi hardi : un véhicule hypersonique. Autrement dit, une fusée. Baptisé « Talon-A », l’engin devrait pouvoir voler entre Mach 5 (6174 km/h) et Mach 7 (8643 km/h) et effectuer des trajets commerciaux. À cette allure, le Paris-New York s’effectue en moins d’une heure. Plus rapide qu’un Paris-Lille en TGV.

Des vols commerciaux d’ici 2023. Mesurant 8,5 mètres de long , « Talon-A » ne peut pour l’instant pas décoller de manière autonome (mais le constructeur y travaille). Pour l’aider, Stratolaunch recycle son fameux avion hexaréacteur – celui réputé pour être le plus large au monde – en porte-avion. Ce dernier emmène « Talon-A » jusqu’à une certaine altitude et le largue pour le lancer. À l’issue de son vol, l’engin atterrit de manière traditionnelle. Pensé dans un premier temps comme un véhicule de test de technologies hypersoniques, Stratolaunch cherche d’abord à séduire l’armée et aspire même à déclencher une renaissance des technologies hypersoniques aux États-Unis. Selon l’agenda communiqué, la société Stratolaunch vise des vols d’essai en 2022 puis une mise en service du Talon A pour des vols commerciaux d’ici 2023.

Un ciel plus vert. Si l’avion hypersonique impressionne, les innovations qui agitent le plus le secteur aéronautique concernent les vols propres. L’urgence de la transition énergétique exacerbe la compétition dans le domaine et il se passe difficilement une semaine sans qu’un acteur ne présente une nouvelle avancée. Parmi les plus notables, le « Earther One » vole grâce à l’air (enfin, il utilise les vibrations créées par l’air) et Airbus a présenté une aile volante 20% plus propre. Côté compagnies, c’est Easyjet qui la première s’est déclarée plancher sur un projet d’avion 100% électrique. Décollage (propre) prévu d’ici 2030.

Aviation avion hypersonique fusée

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire