Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Strasbourg accueille des navettes sans chauffeur

    A la pointe de la mobilité propre, Strasbourg s’apprête à mettre en service une navette électrique autonome qui n’oublie personne.

    En France, on n’a peut-être pas de pétrole, mais on a des navettes autonomes électriques. Après Navya et EasyMile, voici venir i-Cristal, développée par le fabricant Lohr et l’opérateur Transdev. Ce minibus sans chauffeur joue la carte du zéro émission et embarque avec elle le meilleur des technologies de pilotage intelligent.

    Capable d’accueillir 16 passagers – dont des personnes à mobilité réduite grâce à sa large ouverture et sa rampe d’accès – i-Cristal peut monter à 50 km/h, gravir des pentes à 20%, rouler sans recharger pendant 100 kilomètres et faire la moitié de son plein en une heure de demi. Sa mini taille lui permet de passer partout, et en silence s’il vous plait. Un parfait complément aux bus avec lesquels la navette va bientôt partager la route.

    Présentée en septembre à Strasbourg – la métropole propre par excellence qui a déjà exclu les véhicules polluants de son centre-ville – i-Cristal sera testée en conditions réelles d’ici la fin de l’année. En plus d’un essai probable dans la cité alsacienne, la navette roulera également du côté de Rouen, ainsi qu’à Saclay, le laboratoire grandeur nature de Transdev où bien des véhicules autonomes sont rodés et contrôlés aujourd’hui.

    Voilà donc une navette qui a tout pour faire la fierté de l’Alsace : assemblée à Duppigheim dans le Bas-Rhin, le véhicule de Lohr va aussi permettre la création de 60 emplois.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.