Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Une startup israélienne invente un nouveau carburant… à l’eau

    Electriq Global affirme avoir inventé un biocarburant zéro émission composé à 60% d’eau plus performant que le pétrole.

    Éco-l’eau. Les moteurs à hydrogène se démocratisent, et on avait déjà entendu certains clamer qu’ils roulaient à l’eau. Mais poussant d’un cran le bouchon, une startup pense avoir trouvé l’énergie du futur. Electriq Global aurait mis au point un carburant stabilisé fait d’eau. En pratique, une fois que le plein est fait, un système (un catalyseur) vient libérer les particules d’hydrogène de ce carburant qui alimentent une pile à combustible, permettant à la voiture de rouler. Il faut cependant avoir un réservoir électrique spécial capable de traiter ce carburant. 

    Deux fois moins cher que l’essence et recyclable. À la pompe, il y aurait tout de même une petite différence. Le liquide mis dans la voiture ne s’évapore pas et reste dans la voiture jusqu’au moment où toutes les particules d’hydrogène sont libérées. Le carburant usagé serait alors retiré de la voiture, stocké dans un réservoir situé dans les stations-service et renvoyé à l’usine pour y réinjecter de l’hydrogène. Le conducteur n’aurait plus qu’à remettre du carburant « frais » pour rouler à nouveau. Outre le fait qu’il serait donc recyclable, l’autre argument mis en avant par la startup est celui du prix : ce carburant serait deux fois moins cher que l’essence ou le diesel.

    Y aller mollo. En étudiant de plus près, l’innovation serait une sorte de voiture électrique à hydrogène que l’on rechargerait à la pompe et non au gaz en utilisant un carburant écologique (il existe de l’hydrogène issu à 100% d’énergies renouvelables donc on peut y croire). Il n’y aurait pas de rejet dans l’atmosphère. Si ce nouveau carburant n’est pas une usine à gaz et qu’il se révèle réellement efficace, rouler à l’eau pourrait devenir une solution pour lutter contre le réchauffement climatique.

    Un prototype est en test auprès d’un constructeur de camions. Aucun chiffre n’a été donné sur le prix de ce moteur, mais New Atlas estime qu’il serait adaptable uniquement sur les voitures à hydrogène, encore aujourd’hui très chères. Au risque de les avoir toutes faites, on a presque envie de demander si vous êtes prêts à vous jeter à l’eau.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.